Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Nathalie Griesbeck : "C'est très prématuré" de parler d'une candidature à la mairie de Metz

La députée européenne Modem ne se représentera pas pour un nouveau mandat. Celle qui siège au Parlement européen depuis 2004 évoque son bilan, et ses projets pour l'avenir. Pense-t-elle à une candidature à la mairie de Metz ? Trop tôt pour le dire, mais elle ne ferme pas la porte.

Nathalie Griesbeck (Modem)
Nathalie Griesbeck (Modem) © Maxppp -

Moselle, France

Elle l'a annoncé la semaine dernière : l'eurodéputée mosellane Nathalie Griesbeck (Modem) ne se représentera pour un nouveau mandat.  Elle est pourtant députée européenne depuis 2004, elle était notamment présidente de la commission de lutte contre le terrorisme et elle avait la possibilité d'être en troisième position sur la liste En marche pour les élections du mois de mai. "C'était quelque chose de sympa pour moi, mais au bout d'un certain nombre de mandats, les gens attendent que l'on change, et ça me donne aussi la possibilité d'ouvrir une autre page de mon engagement."

Il y a plein de gens qui ont des idées à ma place."

Quant à savoir ce que sera cette nouvelle page, Nathalie Griesbeck assure ne pas avoir encore pris de décision. Elle veut d'abord finir son mandat- elle a encore "quelques casseroles sur le feu" et se reposer. Mais pour la suite, "c'est très drôle, sourit-elle, plein de gens ont des idées à ma place." Comme une éventuelle candidature à la mairie de Metz ? "C'est très prématuré. Bien sûr, la ville de Metz est pour moi un élément important", concède celle qui a été première adjointe et qui assure une permanence hebdomadaire pour les Messins. Mais pour elle, les élections municipales sont encore loin.

D'abord les élections européennes, après les élections municipales."

Pourrait-on imaginer une investiture LREM, alors que les candidats sont déjà nombreux ? "Nous ne sommes pas membres de LREM, nous sommes alliés. Le parti prendra en temps voulu des décisions sur les investitures, et ils font bien, eux aussi, d'essayer de respecter le calendrier électoral. D'abord les élections européennes, après les élections municipales.

J'ai le sentiment du travail bien accompli et de pistes bien balisées pour les gens qui viendront après."

En attendant d'écrire une nouvelle page, Nathalie Griesbeck fait le bilan de ses quinze ans passés à Strasbourg et à Bruxelles. Quand on lui demande de quoi elle est la plus fière, elle biffe le mot "fierté" pour dire : "Je me suis extrêmement investie dans la lutte contre la terrorisme, et je trouve qu'avec mes collègues de la commission, on a fait du bon boulot. J'ai le sentiment du travail bien accompli et de pistes bien balisées pour les gens qui viendront après".

Nathalie Griesbeck, invitée de la rédaction de France Bleu Lorraine