Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Ne laissons pas faire", les communistes gardois dénoncent la tribune des ex-généraux dans Valeurs Actuelles

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Une centaines de manifestants se sont rassemblés à Nîmes ce mardi à l'appel du parti communiste. Ils dénoncent la tribune publiée dans le journal d'extrême droite Valeurs Actuelles par une vingtaine de généraux retraités, appelant le président de la République à agir contre "la horde des banlieues".

Une centaine de manifestants se sont rassemblés devant la Maison Carrée à Nîmes à l'appel du parti communiste.
Une centaine de manifestants se sont rassemblés devant la Maison Carrée à Nîmes à l'appel du parti communiste. © Radio France - Lise Roos-Weil

"Nous ne laisserons pas faire". C'était le mot d'ordre ce mardi 27 avril devant la Maison Carrée à Nîmes. Une centaine de manifestants se sont rassemblés à l'appel du parti communiste pour dénoncer la tribune publiée dans le journal d'extrême droite Valeurs Actuelles par une vingtaine de généraux retraités. Dans cette lettre, ils appellent le président de la République à agir contre "la horde des banlieues", et agitent le spectre d'une "guerre civile". La présidente du Rassemblement National Marine Le Pen a apporté son soutien aux généraux.

"Nous appelons à l'union des démocrates, à la vigilance et à la mobilisation contre cette initiative subversive."

"Nous appelons à l'union des démocrates,  à la vigilance et à la mobilisation contre cette initiative subversive, affirme Bernard Deschamps, ancien député communiste du Gard. C'est la réaction populaire qui permettra d'enrayer la subversion. C'est une démarche d'une extrême gravité, en pleine crise politique, sanitaire et morale. Nous devons être extrêmement vigilants et nous mobiliser." 

Une résonance particulière, 60 ans jour pour jour, après le putsch d'Alger

Pour cette figure emblématique du communisme dans le Gard, la tribune des généraux a une résonance particulière : elle a été publiée le 21 avril 2021, 60 ans jour pour jour, après la tentative de putsch à Alger. Des généraux accusaient alors De Gaulle de délaisser l'Algérie. "J'ai bientôt 90 ans, donc mes combats ont été des combats contre les guerres coloniales et pour l'indépendance de l'Algérie. J'ai vécu ce putsch, c'était des moments extrêmement difficiles. L'histoire certes ne se répète pas mais les dangers perdurent."

Denis Lannoy, secrétaire de la section du parti communiste de Nîmes,s'insurge et appelle à des sanctions. "J'appelle à une réaction du président de la République, en appelant à des sanctions. C'est son rôle. On dirait qu'il n'est déjà plus que candidat à sa réélection. Ce n'est pas digne de la fonction."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess