Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On ne peut pas confiner la démocratie", Nicolas Forissier refuse un report des élections régionales

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Orléans, France Bleu Berry

Le conseil scientifique rendra ce dimanche son rapport au Premier ministre concernant la tenue, ou non, des élections régionales et départementales en juin prochain. Pour Nicolas Forissier, candidat de la droite et du centre en Centre-Val de Loire, un nouveau report n'est pas envisageable.

Nicolas Forissier, tête de liste LR/UDI aux régionales 2021 en Centre-Val de Loire
Nicolas Forissier, tête de liste LR/UDI aux régionales 2021 en Centre-Val de Loire © Radio France - Antoine Denéchère

"Je comprends qu'on puisse évoquer un report, cependant, on ne peut pas confiner la démocratie éternellement !" Le message de Nicolas Forissier, député Les Républicains et l'Indre et tête de la liste de l'Union de la droite et du centre en Centre-Val de Loire, est clair : il n'est pas pour un report des élections régionales. 

Déjà reportées une première fois, les Départementales et les Régionales sont censées se tenir les 13 et 20 juin prochains. Une date qui pourrait de nouveau être modifiée. En effet, le conseil scientifique doit rendre ce dimanche au Premier ministre, Jean Castex, son rapport concernant leur tenue ou non en juin 2021.

Reporter les élections à l'automne 2021, pourquoi pas, mais pas plus tard

"Beaucoup de pays votent ou ont voté, y compris en plein pic de pandémie. Donc oui, je suis pour qu'on maintienne les dates", martèle Nicolas Forissier. Néanmoins, si le conseil scientifique estimait qu'il fallait repousser les Régionales, il l'accepterait. A condition, tout de même, que ce ne soit pas après septembre ou octobre 2021.

Il faut absolument que ces élections aient lieu. Ce qui serait inacceptable, c'est qu'on les repousse au lendemain de la présidentielle. C'est une confiscation de la démocratie. Le président de la République ne peut pas voler les élections régionales et départementales ! - Nicolas Forissier, candidat LR/UDI en Centre-Val de Loire

Pour le candidat, investi par Les Républicains, "c'est une question de bon sens démocratique et de respect des pratiques de notre pays."

Repousser les élections, c'est aussi "plus de temps pour la campagne"

Nicolas Forissier devait par ailleurs réunir, en présentiel, ses colistiers ce samedi après-midi à Orléans, avant de recevoir les journalistes pour une conférence de presse. Il a finalement décidé, ce vendredi soir, d'annuler l'événement, pour éviter toute propagation du Covid-19. "Il n'était pas question de prendre des risques en termes sanitaires", insiste-t-il. Les réunions se feront donc, finalement, en visio. Une situation inédite, en raison de la crise sanitaire, mais qui ne l'empêchera pas de faire campagne

Si on repousse ces élections, cela ne changera pas fondamentalement ma campagne. On aura deux ou trois mois de plus, ce qui veut dire plus de campagne, plus de fatigue, mais aussi plus de temps pour convaincre.

Il estime par ailleurs qu'aujourd'hui, en France, nous sommes en mesure d'organiser des élections, malgré la situation sanitaire. "Si on écoute le gouvernement, beaucoup de gens seront vaccinés en juin. Et puis, aujourd'hui, on sait organiser des élections dans le respect des gestes barrière." Pour Nicolas Forissier, cela ne fait aucun doute, la situation est incomparable avec celle des élections municipales du printemps 2020, dont leur tenue avait fait polémique, au tout début de l'épidémie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess