Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Neuf élus de la métropole de Montpellier portent plainte contre Philippe Saurel

-
Par , France Bleu Hérault

La guerre que se livrent Philippe Saurel et plusieurs maires de la métropole de Montpellier se déplace à présent sur le terrain judiciaire. Deux plaintes ont été déposées contre le président de la métropole, qui réplique lui aussi devant la justice.

Les élus ce jeudi devant le tribunal de Grande Instance de Montpellier
Les élus ce jeudi devant le tribunal de Grande Instance de Montpellier © Radio France - Guillaume Roulland

Montpellier, France

Cette fois-ci, c'est à la justice de trancher le nouvel épisode de la guerre que se sont déclarée durant l'été 2017 Philippe Saurel et plusieurs maires de la métropole. Neuf d'entre eux (sept maires et deux conseillers de la métropole) ont déposé deux plaintes ce jeudi devant le tribunal de grande instance de Montpellier, visant directement le président de la métropole.

L'une pour diffamation et l'autre pour détournement de fonds publics et prise illégale d'intérêts. C'est l'affaire de la fameuse lettre envoyée par Philippe Saurel aux habitants de plusieurs communes de la métropole dans laquelle il reprochait à leurs maires de ne pas avoir voté le budget 2019.

Plainte contre plaintes

Ils considèrent en effet que l'utilisation des moyens de Montpellier-Métropole-Méditerranée (l'impression et la distribution de la lettre), à des fins politiciennes, constitue une infraction. Ils n'ont pas non plus apprécié les propos de Philippe Saurel et son interprétation de leur vote quand ils se sont prononcés contre le budget 2019 de la métropole il y a quelques semaines.

"Il a dépassé la ligne jaune, c'est une dérive autocratique."

Parmi eux, Cyril Meunier, le maire de Lattes, pour qui Philippe Saurel "a dépassé la ligne jaune. Il considère que la métropole est une ville, et qu'il en est le seul patron... Il est dans une véritable dérive autocratique !"

Cyril Meunier, maire de Lattes

Michèle Cassar, maire de Pignan, reproche elle au président de la métropole des propos laissant entendre qu'en votant contre le budget 2019, les maires auraient voulu se venger après avoir perdu leurs indemnités de vice-présidents en 2017.

"Ça va vraiment trop loin. On ne peut pas laisser dire tout et n'importe quoi. On ne se présente pas pour avoir un salaire ou une indemnité, mais parce qu'on a une autre notion de l'intérêt public." 

Michèle Cassar, maire de Pignan

Pierre Bonnal, maire du Crès, Pierre Dudieuzere, maire de Vendargues, Joël Raymond, maire de Montaud, René Revol, maire de Grabels, Isabelle Touzard, maire de Murviel-Lès-Montpellier, Catherine Dardé, conseillère municipale de Castelnau-Le-Lez et Thierry Dewintre, conseiller métropolitaine de Castelnau-Le-Lez, sont les sept autres élus qui portent plainte.

"Leur seul but c'est d'occuper l'espace médiatique."

Philippe Saurel contre attaque dès à présent.  Le président de la Métropole porte plainte pour dénonciation calomnieuse regrettant "qu'une minorité d'élus écartés de l’exécutif de la métropole fassent pression sur la justice en intentant des actions dont le seul but est d'occuper l'espace médiatique. Je ne peux laisser planer le moindre doute sur mon intégrité et mon engagement en faveur de l’intérêt de tous les citoyens."