Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Neuves-Maisons quitte la liste des "alertes budgétaires" en Meurthe-et-Moselle

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

La commune de Neuves-Maisons s'engage à corriger ses dérapages après un rapport de la chambre régionale des comptes de Lorraine. Ce contrôle budgétaire a montré un manque de rigueur ces dernières années. Le maire accuse la baisse des dotations de l'Etat.

La mine du Val de Fer à Neuves-Maisons a mobilisé des budgets importants ces dernières années.
La mine du Val de Fer à Neuves-Maisons a mobilisé des budgets importants ces dernières années. © Radio France - Thierry Colin

Neuves-Maisons, France

La commune de Neuves-Maisons (Meurthe et Moselle), un peu plus de 7 000 habitants, a manqué de rigueur budgétaire, ces dernières années. C'est le constat de la Chambre régionale des comptes dans un rapport sur l'évolution des finances de la ville, entre 2011 et 2016. 

Les juges comptables, qui vérifient la régularité des budgets des collectivités, notent "des dépenses engagées au-delà des crédits disponibles". La commune a ainsi déboursé plus de 280 000 € en 2015. Cette somme, non conforme au vote des élus, avait été engagée sans que l'argent soit disponible dans les caisses. 

La ville a supprimé des postes de fonctionnaires, remarque la Chambre des comptes, mais les promotions des employés et les heures supplémentaires engagées ont coûté plus cher que les économies espérées...

Le maire (PS) de Neuves-Maisons, Jean-Paul Vinchelin, reconnaît des lacunes, mais surtout des "problèmes de trésorerie, à cause de la baisse des dotations de l'Etat".

Pas d'augmentation d'impôts, mais des emprunts

Dans son rapport, la Chambre des comptes explique que Neuves-Maisons aurait pu éviter d'emprunter de l'argent. L'Institution laisse entendre que la commune aurait même pu augmenter les impôts. 

De son côté, le maire se déclare fier d'une politique fiscale populaire : "nous n'augmentons pas les impôts depuis 18 ans !". Pour Jean-Paul Vinchelin, le retour à la rigueur budgétaire - concertée avec la préfecture - et des projets d'avenir mutualisés avec la communauté de communes devraient permettre de freiner la dette municipale. 

Mutualisation annoncée avec la communauté de communes

La chambre des comptes avait aussi remarqué dans son rapport que la communication municipale était souvent favorable à l'intercommunalité sans que cette expression se concrétise.

La ville de Neuves-Maisons, désormais sortie de la procédure d'alerte, organise son "redressement budgétaire" afin de ne pas reproduire les erreurs passées. Les explications du maire figurent sur le site internet de la commune.

Actuellement, 17 communes de Meurthe et Moselle restent placées en "alerte budgétaire" par la préfecture, en raison de difficultés de gestion.