Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

La Chapelle-Saint-Mesmin : Nicolas Bonneau en piste pour un 3ème mandat

-
Par , France Bleu Orléans
La Chapelle-Saint-Mesmin, France

Le maire de La Chapelle-Saint-Mesmin (Loiret) a lancé officiellement sa campagne électorale ce lundi. Nicolas Bonneau brigue un troisième mandat. Elu depuis 2008, l'ancien socialiste conduit cette fois une liste sans étiquette, qui a le soutien de LREM, du PS et d'EELV.

Nicolas Bonneau, maire de la Chapelle Saint-Mesmin (en 2018)
Nicolas Bonneau, maire de la Chapelle Saint-Mesmin (en 2018) © Radio France -

Nicolas Bonneau est candidat à sa succession. Le maire de La Chapelle Saint-Mesmin a lancé ce lundi, officiellement sa campagne. Agé de 53 ans, il brigue un troisième mandat à la tête de la 11ème commune du Loiret (10.500 habitants). 

Nicolas Bonneau reprend le même slogan qu'en 2008 et 2014"Ensemble pour La Chapelle" et ajoute cette année "rassemblement d'intérêt communal". Ex-socialiste (il n'est plus encarté depuis 2017) se revendiquant désormais Divers gauche, Nicolas Bonneau a le soutien du PS, d'EELV et de La République En Marche

Liste renouvelée à 50 %

Nicolas Bonneau conduit une liste "sans étiquette", "la moitié sont des élus qui continuent avec moi, l'autre moitié sont des nouveaux, une cheffe d'entreprise, un commerçant, un pompier". Seuls 20% de ceux et celles qui se présentent avec lui, revendiquent leur appartenance à une formation politique.

Nicolas Bonneau a prévu d'axer sa campagne en premier lieu sur la santé. Après la création de la maison de santé sur la commune avec des généralistes, il veut favoriser l'accueil de médecins spécialistes, "on va les aider à s'implanter en aidant à la construction d'un pôle de santé libéral sur plus de 1000 m2".

"Sans sécurité, pas de qualité de vie"

Autre thème de sa campagne : la sécurité. "Je veux continuer de renforcer la vidéo-protection qui compte aujourd'hui 60 caméras sur la ville" parce qu'il "faut être en sécurité pour bien vivre". Nicolas Bonneau évoque aussi l'environnement, il veut continuer à développer les jardins familiaux, il veut aussi construire un nouveau gymnase.

Nicolas Bonneau présentera officiellement sa liste d'ici quelques semaines, la moitié des 33 noms seront donc des nouveaux venus. Face à lui, pour l'instant il n'a pas vraiment d'opposition construite, la liste conduite par Francine Meurgues (PC) s'entre-déchire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu