Politique

Nicolas Bonnet : "Le contrôle du stationnement doit rester une mission de service public"

Par Martine Bréson, France Bleu Paris mercredi 2 novembre 2016 à 9:36 Mis à jour le mercredi 2 novembre 2016 à 10:28

Nicolas Bonnet (PCF)
Nicolas Bonnet (PCF) © Radio France - Martine Bréson

Nicolas Bonnet, président du groupe PCF au conseil de Paris était l'invité de France Bleu à 8h10. Il a parlé de la colère des policiers, de la privatisation des PV, de la fermeture des bureaux de poste et du travail le dimanche.

L'invité à 8h10 sur France Bleu était Nicolas Bonnet, président du groupe communiste au Conseil de Paris. Il a réagi à la colère des policiers et il a défendu le rôle des syndicats. Il a indiqué qu'il était contre la privatisation du système des PV pour mauvais stationnement. Il estime que le système doit rester un système public. Il souhaite que les agents consacrent 100% de leur temps à ce travail et que leurs outils soient plus modernes. Pour s'occuper des incivilités il préfèrerait qu'on embauche. A propos des bureaux de poste qui ferment il a indiqué qu'il y avait un mouvement national qui était lancé contre ces fermetures. Il a affirmé qu'il y avait 6.000 pétitions à Paris contre la fermeture des bureaux de poste. Il a aussi évoqué ses relations avec Anne Hidalgo, la maire socialiste de Paris, et il a donné son point de vue sur le travail le dimanche.

Regardez l'intégralité de son interview à la fin de cet article.

A retenir

La colère des policiers qui rejettent le plan du Gouvernement et les syndicats

"Cette colère est justifiée puisqu’aujourd’hui tout le monde voit bien qu’il y a un manque d’effectifs dans la police, qu’il y a un manque de valorisation de leur métier... Après, les syndicats... je pense qu’ils sont à même de défendre tous les salariés et si on avait pas des syndicats dans notre pays, aujourd’hui on aurait pas l’ensemble des droits qu’on a dans le Code du travail mais aussi l’ensemble des acquis sociaux … Aujourd’hui on a besoin de forces de police, on a besoin de leur donner des missions qui soient concrètes, qui soient bien définies et on a besoin finalement de plus d’emplois dans la police nationale… "

La privatisation du système des PV pour mauvais stationnement

"L’Etat doit à Paris une dette de plusieurs milliards, d’au moins deux milliards d’euros de non compensation des transferts de l’ensemble des missions que le département a effectuées donc j’espère que cette réforme n’est pas pour une question budgétaire".

On évoque le taux de 9 % de non recouvrement...

Nicolas Bonnet propose que les agents verbalisateurs consacrent 100% de leur temps de travail au contrôle du stationnement et il propose aussi que les outils pour verbaliser soient plus modernes. "La question c’est : est-ce qu’on donne de nouveaux outils au service public pour le moderniser ou est- ce qu’on dit finalement il faut privatiser ? …moi je considère que ça reste une mission de service public et donc qu’on doit avoir des agents de service public sur le terrain".

Le transfert de ces agents pour s’occuper des incivilités

"C’est une bonne chose mais on peut embaucher aussi … A chaque budget, le groupe communiste fait des propositions pour de nouvelles recettes notamment sur la question des logements vacants… »

Le plan de refonte des bureaux de poste

"On a une vingtaine de bureaux de poste qui sont concernés pour des fermetures, nous sommes très inquiets parce que c’est une logique de privatisation… il y a un appel national qui est lancé contre la fermeture de ces bureaux de poste

Regardez l'intégralité de l'interview de Nicolas Bonnet :