Politique

Nicolas Dupont-Aignan appelle sur France Bleu Berry les Français à boycotter les produits "Lactalis"

Par Marie-Audrey Lavaud, France Bleu Berry et France Bleu lundi 29 août 2016 à 8:03

Nicolas Dupont-Aignan candidat à l'élection présidentielle
Nicolas Dupont-Aignan candidat à l'élection présidentielle © Maxppp - Thomas Padilla

Nicolas Dupont-Aignan est de passage en Berry ce lundi. Le président du parti " Debout la France" et candidat à l'élection présidentielle sera à l'Euro Café à Bourges vers 17h.

Avant de rejoindre le Berry cet après midi, Nicolas Dupont-Aignan a accordé une interview à France Bleu Berry. Le président de "Debout la France" et candidat à la présidentielle, appelle les électeurs à réagir pour redonner à la France sa souveraineté. Pour lui l'élection n'a jamais été aussi ouverte et il faut nettoyer la politique pour laisser la place à d'autres idées, à des élus qui travaillent dans l'ombre mais dont on ne parle jamais. Il faut amener de nouvelles solutions pour résoudre le chômage, l'insécurité ou encore trouver de nouvelles règles sur l'immigration.

Interrogé sur la crise du lait, Nicolas Dupont-Aignan appelle les consommateurs à boycotter les produits Lactalis. Trois syndicats agricoles dont la FDSEA vont lancer ce lundi une grande mobilisation nationale contre le géant du lait. En parallèle un appel au boycott des produits des marques " Président", "Lactel", "Galbani" ou encore "La laitière" a démarré sur les réseaux sociaux. Le candidat à la présidentielle de Debout la France pointe du doigt la politique agricole qui a été mise en place sous Nicolas Sarkozy, qui se poursuit actuellement , et  qui est en train de tuer nos éleveurs. Pour lui il faut revenir à une régulation des prix.

Au niveau européen Nicolas Dupont-Aignan qui se revendique gaulliste, ne veut pas d'un "Brexit" à la française mais souhaite faire renégocier touts les accords européens pour que la France soit mieux respectée. Il voudrait faire annuler la directive sur les travailleurs détachés qui travaillent en France sans payer de charges sociales. Le président de "Debout la France" propose aussi de rétablir les frontières nationales mais sans sortir d'un marché européen commun.

Partager sur :