Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nicolas Dupont-Aignan s'allie à Marine Le Pen : à Yerres, ses administrés sont "choqués"

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu
Yerres, France

Si Marine Le Pen est élue présidente de la République, elle aura pour Premier ministre Nicolas Dupont-Aignan. La candidate du Front National a annoncé son choix samedi. Un choix qui interpelle les habitants de Yerres (Essonne), dont le maire n'est autre que le leader de Debout La France.

Le maire de Yerres et la candidate du Front National, samedi, lors de leur conférence de presse commune
Le maire de Yerres et la candidate du Front National, samedi, lors de leur conférence de presse commune © Maxppp - Aurélien Morissard

La candidate du Front National a trouvé un accord vendredi avec le leader du parti Debout la France, qui a récolté 4,7% des voix au premier tour de la présidentielle. Samedi, elle annonçait lors d'une conférence de presse commune qu'en cas de victoire, Nicolas Dupont-Aignan s'installerait à Matignon.

De quoi étonner, voire choquer les habitants de Yerres dans l'Essonne. Si les personnes rencontrées sont généralement très satisfaites des actions de Nicolas Dupont-Aignan en tant que maire, les Yerrois ne cautionnent pas son alliance avec Marine Le Pen.

"Il devrait démissionner de son mandat de maire. C'est inadmissible, au nom du gaullisme, d'envisager un rapprochement de ce type. Je ne vote pas Nicolas Dupont-Aignan mais j'avais un certain respect pour lui en tant qu'élu local, et là, je n'en ai plus du tout", affirme Yann.

"C'est pas parce qu'au niveau local on peut faire des choses pas trop mal, que ça s'applique au national", ajoute Mathieu. "Pour moi c'est une trahison [...] il retourne sa veste, c'est un peu choquant", explique Maryline. "Il a fait des petits arrangements, on a bien compris que financièrement c'était compliqué pour sa campagne, mais trahir à ce point là les gens qui ont voté pour lui... Il a quand même travaillé avec M. Bayrou, c'est un ancien du RPR. C'est un sacré retournement", se désole Béranger.

Cette annonce apparaît d'autant plus comme une trahison que Nicolas Dupont-Aignan est arrivé largement en tête du premier tour dans sa ville. Il a récolté 28,6% des voix à Yerres. Marine Le Pen, elle, a atteint seulement la cinquième place avec 10,7% des voix.

Un maire de Seine-et-Marne démissionne du conseil national de Debout La France

Cette alliance fait des vagues jusque dans les rangs du parti. Alain Auzet, maire de Réau (Seine-et-Marne), va démissionner du conseil national de Debout La France. Il est extrêmement déçu et compare même Dupont-Aignant au pilote qui a volontairement crashé un appareil de la compagnie Germanwings. Lui qui envisageait de se présenter aux législatives sous l'étiquette Debout La France, pense maintenant retirer sa liste.

Alain Auzet, maire de Réau, profondément déçu par l'alliance de DLF avec le FN

Choix de la station

À venir dansDanssecondess