Politique

Nicolas Marandon s'exprime sur la crise au PS marnais

Par Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Champagne-Ardenne lundi 16 février 2015 à 10:34

Nicolas Marandon responsable du PS de la Marne

Le patron du parti socialiste de la Marne, Nicolas Marandon, a distribué les investitures pour les élections départementales du mois prochain. Sabrina Ghallal ne sera pas soutenue par le PS dans son canton. Et 4 cantons de la Marne ne seront pas représentés par le PS.

Nicolas Marandon, le patron du PS dans la Marne, reconnaît que les investitures ont été "difficiles à attribuer", pour les élections départementales du mois prochain. D'abord, un vote interne pour ces investitures a dû être reporté en décembre, lorsqu'un local du parti a été cadenassé par un ou des inconnus. Certains militants s'estimant injustement radiés des listes ont reçu le soutien de SOS Racisme, l'association pointant des discriminations. Le vote pour les investitures à Reims a finalement était organisé in extremis ce mois-ci. 

Sabrina Ghallal, conseillère générale socialiste sortante, qui a été exclu du PS, pour raison disciplinaire, ne sera pas investi par le PS dans son canton a annoncé ce lundi Nicolas Marandon sur France Bleu Champagne-Ardenne. Dans ce canton, a-t-il expliqué, le PS apportera son soutien aux candidats d'Europe Ecologie les Verts.

Si ailleurs dans les agglomérations comme Reims ou Châlons-en-Champagne le PS sera en mesure de présenter des candidats, en revanche il n'y en aura pas dans 4 cantons ruraux où "les chances d'être élus sont assez proche de zéro" selon Nicolas Marandon. Dans ces cantons-là, le PS soutiendra les candidats du parti communiste. 

Nicolas Marandon, patron du parti socialiste de la Marne, était l'invité de France Bleu Champagne-Ardenne à 8h10 : 

Nicolas Marandon, patron du parti socialiste de la Marne