Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Nicolas Patriarche le chef Les Républicains 64 retire son soutien à François Fillon

vendredi 3 mars 2017 à 13:42 Par Jeanne-Marie Marco, France Bleu Béarn et France Bleu Pays Basque

Le chef des Républicains dans le 64 annonce ce vendredi qu'il se retire du comité de soutien départemental de François Fillon.

Nicolas Patriarche ne soutient plus François Fillon
Nicolas Patriarche ne soutient plus François Fillon © Radio France - Jeanne marie Marco

Pyrénées-Atlantiques, France

C'est via un communiqué que la maire de Lons, secrétaire départemental Les Républicains annonce qu'il n'est plus en capacité de soutenir le candidat désigné de la droite et du centre à la présidentielle François Fillon.

Le communiqué

" Dans le cadre de l’élection présidentielle, notre parti a décidé d’organiser des Primaires pour désigner son candidat, en novembre dernier. Je m’étais engagé et j’ai soutenu le vainqueur. Quatre mois plus tard, face au contexte que chacun connaît, je constate que notre candidat n’apparaît plus en capacité de porter le programme de la droite et du centre et de le mettre en œuvre lors des 5 années à venir. En tant que secrétaire départemental, élu local, je prends aujourd’hui la décision de me retirer du comité de soutien départemental de François Fillon."

Nicolas Patriarche souhaite qu'un autre candidat soit désigné au plus vite "je n'ai pas envie d'assister à une guerre d'égo, à une guerre des chefs, qu'ils se mettent d'accord pour sortir de cette situation à un mois et demi d'une échéance majeure pour notre pays".

Nicolas Patriarche explique sa décision

Presque tous les soutiens du 64 s'en vont

Nicolas Patriarche n'a été que précurseur d'un mouvement de désistements ce vendredi dans les Pyrénées-Atlantiques. Le coordinateur de la campagne de François Fillon en Béarn Bertrand Duwez ainsi que Max Brisson, vice président du Conseil départemental quittent également le navire. Marc Oxibar vice président du comité de soutien à François Fillon et candidat aux législatives ne dit pas clairement s'il arrête de soutenir son candidat, il regrette surtout que le "projet politique" ne soit plus discuté.

On ne parle pas du projet politique [...] et pendant ce temps là Marine Le Pen engrange des voix et Emmanuel Macron continue de berner les français — Marc Oxibar

S'en est suivi le désistement d'Eric Saubatte "Notre programme présidentiel est le meilleur pour la France mais nous n'arrivons plus à l'exprimer dans le tumulte autour de notre candidat" écrit le candidat aux législatives dans la deuxième circonscription sur son compte Twitter.

Marc Oxibar aimerait parler du projet politique

Juppé ou pas Bayrou reste fidèle à Macron

Le plan B Alain Juppé semble de plus en plus probable ce vendredi soir. Selon l'entourage du maire de Bordeaux, interrogé par nos confrères de France info, il ne se "défilera pas" si François Fillon se retire de la course à la présidentielle, à condition d'être suivi par tous.

François Bayrou, qui avait soutenu Alain Juppé pendant la primaire de la droite et du centre assure de son côté qu'il restera fidèle à Emmanuel Macron. Interrogé par France 3 Aquitaine en vue d'une émission diffusée ce dimanche, le maire de Pau dit qu'il ne changera pas de position "je ne reviendrai pas en arrière sur ce sujet".

A LIRE AUSSI ►► L'UDI retire son soutien à François Fillon