Politique

NKM à Sarlat : "Il faut que les policiers puissent sortir leurs armes à feu comme les militaires"

Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord et France Bleu samedi 22 octobre 2016 à 13:28

La candidate à la primaire à droite a rencontré les producteurs périgourdins ce samedi à Sarlat
La candidate à la primaire à droite a rencontré les producteurs périgourdins ce samedi à Sarlat © Radio France - Caroline Pomes

La candidate à la primaire à droite, Nathalie Kosciusko-Morizet est en visite pendant deux jours en Périgord. Ce vendredi, les policiers du département ont manifesté pour dénoncer leurs conditions de travail. Pour l'ex-ministre, ils devraient avoir le droit de tirer plus facilement sur le terrain.

Nathalie Kosciusko-Morizet a passé deux jours en Dordogne où elle est venue faire campagne pour la primaire à droite qui se tiendra le 20 et 27 novembre prochain. Ce vendredi, la candidate a animé un café politique à Boulazac avant de passer la soirée avec ses militants dont son conseiller spécial en Dordogne, Jérôme Peyrat.

Ce samedi elle a visité la laiterie de la Brunie à Saint-Nathalène puis s'est rendu au marché de Sarlat. Dans la nuit de vendredi à samedi, alors que la candidate LR était dans le département, des policiers périgourdins se sont rassemblés pour la première fois pour soutenir leurs collègues parisiens victimes de violence. Pour la candidate, il faut leur donner plus de moyens donc "augmenter le budget régalien", celui du ministère de l'Intérieur, de la Justice et de la Défense.

Aujourd'hui tant qu'on n'a pas tiré sur un policier, il n'a pas le droit d'utiliser son arme. Quand il y a un risque, il devrait pouvoir tirer. — NKM, candidate à la primaire à droite.

Nathalie Kosciusko-Morizet finira sa visite en Périgord dans deux entreprises innovantes dans la zone d'activités de Vialard, chez Kpar3 et TPL.

Partager sur :