Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Non à la fusion forcée avec les Métropoles : sept présidents de Départements dont la Gironde écrivent à Emmanuel Macron

mercredi 26 décembre 2018 à 14:43 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

Jean-Luc Gleyze, le président du Conseil départemental de la Gironde, co-signe une lettre de deux pages pour dire non à la fusion forcée entre les Départements et des Métropoles, pour qu'Emmanuel Macron clarifie rapidement ses intentions.

Jean-Luc Gleyze monte au créneau à nouveau pour s'opposer à la fusion département/métropole
Jean-Luc Gleyze monte au créneau à nouveau pour s'opposer à la fusion département/métropole © Maxppp -

Alors que le flou demeure sur le projet présidentiel de fusionner certains Départements avec les Métropoles, Jean-Luc Gleyze le patron de la Gironde, veut obtenir une réponse d'Emmanuel Macron, qu'il dise clairement si le projet de métropolisation est abandonné. 

Il était déjà monté au créneau il y a quelques semaines. Il y retourne, en co-signant un courrier adressé le 21 décembre à l'Elysée, avec Dominique Bussereau, le président de l'Association des départements de France, François Sauvadet le président du Groupe CDI dans cette assemblée, André Violat, le président du Groupe de Gauche à l'ADF. Signent également cette lettre : Charles-Ange Ginésy, patron LR des Alpes-Maritimes, Georges Méric, PS, pour la Haute-Garonne, Philippe Grosvalet, PS, pour la Loire-Atlantique et Jean-René Lecerf, LR, pour le Nord.

"Piliers du dialogue territorial"

Dans ce courrier, ils écrivent que "les Départements assument depuis plus de deux siècles un rôle essentiel pour renforcer la cohésion nationale et la redistribution équilibrée des richesses... Les Départements entretiennent une relation de confiance et un partenariat privilégié avec tous les acteurs locaux". Ils ajoutent que "chefs de file de l'action sociale, ils luttent conte les fractures sociales..." et qu'ils sont "les piliers du dialogue territorial".

"_Dans le contexte actuel, devant le besoin accru de démocratie_, d'écoute et de proximité qui s'exprime, les Départements sont prêts à prendre toute leur part dans le renouveau de la démocratie de proximité".

Selon eux, "les tentatives gouvernementales visant à transposer le modèle lyonnais dans certains départements fragilisent l'action de toutes les Collectivités". La métropole de Lyon, créée début 2015 et dotée d’un statut particulier, dispose des compétences du département. 

"Deux vitesses"

"Le dynamisme économique des Métropoles peut être une chance. Mais la capacité des Métropoles à entraîner les territoires qui les entourent dans une dynamique positive n'est pas automatique. Les fusions envisagées risquent d'entraîner une développement territorial à deux vitesses..."