Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections européennes 2019

Non-cumul des mandats : le maire de Sablé-sur-Sarthe ne sera pas candidat aux européennes

vendredi 1 février 2019 à 15:16 - Mis à jour le vendredi 1 février 2019 à 17:37 Par Julie Le Duff, France Bleu Maine

La loi sur le non-cumul des mandats l'obligeait à choisir entre sa ville et l'Europe : le maire de Sablé-sur-Sarthe, Marc Joulaud, annonce ce vendredi qu'il renonce à briguer un nouveau mandat d'eurodéputé.

Marc Joulaud, maire de Sablé et président de l'association des maires de la Sarthe
Marc Joulaud, maire de Sablé et président de l'association des maires de la Sarthe © Radio France - yann lastennet

Sablé-sur-Sarthe, Sablé-sur-Sarthe, France

Marc Joulaud ne briguera pas de nouveau mandat au Parlement européen : le maire de Sablé-sur-Sarthe fait savoir ce vendredi par communiqué qu'il a choisi de conserver son mandat local plutôt que celui d'eurodéputé afin de se conformer à la loi sur le non-cumul des mandats, qui le concerne à compter des prochaines élections européennes.

Elu au Parlement européen en 2014, Marc Joulaud revendique avoir été particulièrement actif sur les questions "du droit d’auteur et les enjeux du copyright à l’ère du numérique" ainsi que sur la politique régionale de l'Union européenne. Il dit regretter l'obligation de renoncer à l'un de ses deux mandats, "convaincu de l’importance et de la nécessité de l’enracinement local des députés et de la réelle complémentarité des mandats".

L'ombre de l'affaire Fillon

Le 11 janvier dernier, le Parquet national financier a requis le renvoi en correctionnelle des époux Fillon et de Marc Joulaud : ancien suppléant de François Fillon à l'Assemblée nationale, l'actuel maire de Sablé avait employé Penelope Fillon comme assistante parlementaire de 2002 à 2007. L'épée de Damoclès d'un procès en 2019 a-t-elle pesé chez Les Républicains au moment de choisir les candidats ? Sans faire la moindre référence à sa mise en examen, Marc Joulaud assure en tout cas dans ce même communiqué qu'il n'avait "pas présenté [sa] candidature à l'investiture", et qu'il avait informé son équipe municipale de sa décision de privilégier Sablé "il y a maintenant plusieurs semaines". 

Joint par France Bleu Maine, Marc Joulaud indique qu'il doit "vivre avec" cette menace d'un renvoi en correctionnelle : "Bien sûr que c'est quelque chose que je préfèrerais ne pas avoir. Mais de toute façon je n'ai aucune maîtrise : ni sur le calendrier, ni sur le délai, ni sur le temps que va durer la procédure. A ce moment-là, il y a deux solutions : ou bien vous ne bougez plus, ou bien vous continuez à travailler tous les jours et à faire votre route". A-t-il subi des pressions au sein de sa famille politique ? "J'ai évoqué ce point avec des collègues, notamment Bruno Retailleau et Geoffroy Didier : ce n'était pas un point de blocage". 

Dans un an, les municipales

Sans faire formellement acte de candidature pour 2020, Marc Joulaud indique qu'il compte bien se consacrer à la mairie pour du long terme. "Mon engagement politique est né à Sablé et y est enraciné. Ma vie, ma famille, mes amis sont ici", explique Marc Joulaud, à un peu plus d'un an des élections municipales. "C’est ici, à Sablé-sur-Sarthe, que je continuerai à m’engager pour offrir des services de qualité aux habitants, pour continuer d’équiper et d’aménager notre territoire, et à me battre pour asseoir la place de notre ville et son rayonnement. [...] C’est un honneur et une fierté de servir les Saboliens".