Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Non, il n'y aura pas de foyer pour enfants difficiles ou mineurs délinquants à Viviers

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le département de l'Ardèche dément la rumeur qui circule à Viviers (Ardèche). Il n'y aura pas de centre d'accueil pour enfants difficiles ou mineurs délinquants.Il s'agit en réalité d'un lieu de vie pour accueillir sept enfants confiés à l'aide sociale à l'enfance qui ne s'installera pas à Viviers

Mairie de Viviers
Mairie de Viviers - Capture Google Maps

Viviers, France

Vendredi dernier, les élus d'opposition du groupe Viviers Bleu Marine ont envoyé une lettre ouverte au maire de la commune, Christian Lavis. Jean-Pierre Sartre et Alain Barnier demandent à l'élu de la transparence et de confirmer ou non la création d'un centre d'accueil pour enfants difficiles et/ou mineurs délinquants ."J'ai été interpellé par des habitants inquiets. _Ils sont en colère parce qu'ils ne sont pas informés de ce type de projet et ils ont peur, ils sont préoccupés par toutes les problématiques liées à l'environnement de ces centres"_, explique Alain Barnier

La protection des mineurs ne relève pas de la compétence du maire 

"J'apprends par France Bleu qu'il s'agit d'un lieu de vie pour des enfants confiés à l'aide sociale à l'enfance. Je ne m'y oppose pas mais il faut le dire. Le soucis pour les habitants était de ne pas savoir quel type d'établissement était prévu. Le maire doit informer ses administrés". Christian Lavis répond tout simplement qu'il n'est pas au courant de ce projet et que la protection des mineurs ne fait pas parti du domaine de compétence du maire mais de celui du département. 

"Vous me dites qu'il ne s'agit pas d'un centre d'accueil pour mineurs délinquants. On n'est plus sur le même sujet. Maintenant je demande une confirmation officielle du département, tout cela est officieux". Le département de l'Ardèche confirme : fin 2018,  un accord a été donné pour la création d'un lieu de vie visant à accueillir sept enfants de l'aide sociale à l'enfance (ASE). "Il s'agit d'enfants âgés de 0 à 21 ans, séparés de leur famille temporairement ou pour du long terme compte-tenu des situations de danger qu'ils peuvent connaître au sein de leur famille", précise Géraldine Malatier directrice générale adjointe solidarité au département de l'Ardèche. 

"C'est presque comme une famille d'accueil. Seulement nous allons accueillir plus d'enfants et embaucher deux éducateurs pour nous épauler"

Le projet est porté par Morad et sa femme. Le couple habite dans le Vaucluse. Lui est éducateur dans des foyers pour jeunes, elle, est famille d'accueil. Ils accueillent déjà chez eux quatre enfants de l'aide sociale à l'enfance. "La structure que nous voulons monter en Ardèche c'est presque comme une famille d'accueil. Seulement nous allons accueillir plus d'enfants et embaucher deux éducateurs pour nous épauler". Ils travaillent sur ce projet depuis plus d'un an. "Nous souhaitons accompagner des adolescents. Nous sommes déjà en contact avec l'association "jeunesse s'engage".

L'association cherche une grande maison en Ardèche 

"Selon nos premières informations la vente d'une maison dans le nord de la commune était en cours, mais aux dernières nouvelles le compromis de vente n'aurait pas été signé", raconte l'élu Alain Barnier. Morad confirme, la vente n'a pas pu se faire à cause d'un problème administratif. Il est désormais à la recherche d'une maison avec au moins neuf chambres et un grand jardin, en Ardèche et donc plus nécessairement à Viviers. Le département donnera son accord définitif que si la maison répond aux normes de sécurité et d'hygiène pour les enfants. 

620 enfants confiés à l'aide sociale à l'enfance. 

En 2018, 620 enfants ont été confiés à l'aide sociale à l'enfance en Ardèche. Un chiffre en augmentation et dans le même temps le nombre de lieux de vie pour les accueillir est en baisse suite notamment à des départs en retraite. Le département compte actuellement 13 lieux de vie contre 17, il y a trois ans. "Ces enfants ont besoin d'un accompagnement adapté, ils ont besoin d'un cadre sécurisant, ils ont besoin de retrouver de la confiance en eux. Nous comptons 250 familles d'accueil, c'est une réponse. Mais les lieux de vie en sont aussi et nous souhaitons développer ce type d'accueil"