Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Notre-Dame de Paris : les recettes estivales des sites touristiques de Jublains et de Sainte-Suzanne seront reversées

-
Par , France Bleu Mayenne

Cet été, les recettes du musée archéologique départemental de Jublains et celles du Château de Sainte-Suzanne seront reversées au fond de solidarité pour la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le conseil départemental vote cette mesure ce lundi.

Incendie en cours à Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019
Incendie en cours à Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019 © Radio France - Maureen Suignard

Jublains, France

En réponse au besoin de financement des travaux de la cathédrale Notre-Dame de Paris, après le terrible incendie du 15 avril, le conseil départemental de la Mayenne vote une subvention exceptionnelle pour sa reconstruction. 

Ainsi cet été, les recettes du musée archéologique départemental de Jublains et celles du Château de Sainte-Suzanne seront intégralement reversées au fond de concours, dans le cadre de la démarche nationale de solidarité à Notre-Dame de Paris. 

La saison dernière en Mayenne, ces deux sites touristiques ont enregistré des recettes évaluées à 32.200 euros. "C'est une manière d'inciter encore plus les touristes à visiter ces deux endroits" explique Olivier Richefou le président du conseil départemental de la Mayenne. 

Trois élus du conseil départemental de la Mayenne se sont abstenus lors du vote. 

Le petit patrimoine public n'est pas en reste

Dans le même temps, le conseil départemental prévoit de doubler en 2020 le montant de l'enveloppe allouée à la restauration du "petit patrimoine public", soit un investissement de 320.000 euros par an. Les premiers patrimoines mayennais nécessitant une restauration ont été recensés. Il s'agit par exemple de la toiture du lavoir de Chailland ou encore du tableau L'Adoration des Bergers à Chemazé.