Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"Nous révisons la perspective de croissance démographique" : Laurent Marcangeli, invité de Vinti Minuti

-
Par , France Bleu RCFM

Inondations en ville, politique, dossiers corses…Laurent Marcangeli maire d’Ajaccio et président de la CAPA était l'invité de l'émission politique de RCFM.

Laurent Marcangeli dans les studios ajacciens de RCFM
Laurent Marcangeli dans les studios ajacciens de RCFM © Radio France - Olivier Castel

Ajaccio - France

À cinq mois des échéances municipales, le maire de la première ville de Corse et président de la plus grande intercommunalité (89 000 habitants) s'est prêté à l'exercice des questions d'actualité, sur sa ville, mais aussi son camp politique. 

Nombre de logements revus à la baisse

En termes d’urbanisme, le PLU d’Ajaccio va subir des modifications, notamment sur la partie qui concerne les prévisions de nouveaux logements à quinze ans. Le document d’urbanisme de la ville prévoyait + 7 500 logements, mais la commission d’enquête estime que cela est trop. Une recommandation que suivront les élus de la majorité.

« Non-seulement nous allons indiquer que nous révisons la perspective de croissance démographique, de 1,3% à 0,9 % par an (évalué par l’INSEE) et cela induira également une modification en matière de logements. Il faut que nous tenions compte aujourd’hui de l’environnement dans lequel nous évoluons. Il ne faut pas subir, il ne faut pas être en régression, par contre il faut avoir une progression qui soit encadré, et permettre aux services publiques et aux infrastructures de faire face à l’apport de nouvelles populations ».

Laurent Marcangeli sur le sujet du PLU.

« Il ne peut pas y avoir de soliste dans une majorité municipale »

Enfin sur la politique, notons la réponse du premier magistrat à ses opposants, ceux qui viennent aujourd’hui de sa propre majorité. Guy Castellana, chargé de mission Les Républicains en Corse-Du-Sud est le premier à avoir « claqué la porte » en mai dernier. Une expression qui ne sied guère à Laurent Marcangeli : 

« Il n’a pas claqué la porte, il a pris la porte !... J’ai annoncé qu’il s’en allait parce que je ne voulais pas le reconduire ». 

François Filoni, démis de ses délégations après avoir déclaré sa candidature ?

« On ne peut pas pendant 5 ans jouer les M Loyal sur les réseaux sociaux en étant le plus grand conteur des bienfaits de la politique municipale et se réveiller un matin et brusquement vouloir revenir le chef de l’opposition. ». 

Ecouter l’émission ICI

Choix de la station

France Bleu