Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"Nouvelle Aquitaine", nouveau nom de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes

lundi 27 juin 2016 à 12:21 - Mis à jour le lundi 27 juin 2016 à 16:00 Par Oanna Favennec, France Bleu Béarn, France Bleu Creuse, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu La Rochelle, France Bleu Limousin, France Bleu Pays Basque, France Bleu Périgord, France Bleu Poitou et France Bleu

Les conseillers régionaux d'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes ont adopté "Nouvelle Aquitaine" comme nouveau nom de la région ce lundi en séance plénière à Bordeaux à une large majorité. Seuls 11 élus ont voté contre, et cinq ce sont abstenus.

Le vote de l'amendement écologiste ce lundi 27 juin.
Le vote de l'amendement écologiste ce lundi 27 juin. © Radio France - Pauline Pennanec'h

Ce lundi, les conseillers régionaux, réunis en séance plénière à l'hôtel de région à Bordeaux, se sont prononcés en faveur de Nouvelle Aquitaine. Sur les 183 élus, seuls 11 se sont prononcé contre le nom, cinq se sont abstenus. Ce nouveau nom est le fruit de la réflexion du groupe de travail dirigé par l'historienne Anne-Marie Cocula. "Nouvelle Aquitaine" était aussi l'appellation favorite du socialiste d'Alain Rousset, président de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, depuis le mois de novembre.

"Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes" a été ajouté en sous-titre à "Nouvelle Aquitaine", à l'instar de ce qui a pu se faire en Occitanie avec Pyrénées-Méditerranée ou dans les Hauts-de-France. Il s'agissait d'un amendement déposé par Jean-Louis Pages, tête de liste EELV pour la Haute-Vienne, soutenu par Gérard Vandenbroucke, ancien président de la région de Limoges, et Francis Wilsius, conseiller régional socialiste de Gironde.

Une Nouvelle "terre des eaux" plébiscitée par les présidents de groupe

Virginie Calmels, en tant que représentante du groupe Les Républicains, a affiché son soutien au nom Nouvelle Aquitaine, mais laissé la liberté de vote à ses membres. L'ancienne opposante d'Alain Rousset pour la présidence de la région a souligné que ce débat n'était pas partisan mais "un sujet territorial". En revanche, "nous ne voulons pas que ce soit le modèle aquitain qui s'impose à la grande région", a spécifié Virginie Calmels, demandant plus de décentralisation dans la gouvernance.

Lors des débats précédents le vote, le groupe FN s'est prononcé pour, mais Thierry Rogister, élu Front National, a lui exprimé sa préférence pour "Aquitaine Nouvelle". Monique Sémavoine, pour le groupe Modem, a dit qu'elle aurait préféré "Grande Aquitaine" mais a souligné qu'Aquitaine n'était ni plus ni moins qu'un "retour aux sources", rappelant les anciens contours de l'Aquitaine.

Des réticences au nord

Différents sous-groupes ont toutefois voté contre : Les Républicains du Limousin, ou encore les élus UDI Poitou-Charentes. Le représentant de ces derniers, Bruno Drapron, a rappelé qu'une pétition intitulée "Non à l'annexion du Limousin et de Poitou-Charentes" avait réuni plus de 20.000 signatures. "Bien sûr on n'a pas l'unanimité", a rétorqué Alain Rousset. Mais, rappelant, la consultation citoyenne qui a eu lieu pendant un an sur Internet, il a conclu : "C'était là qu'il fallait s'exprimer !"

►►► LIRE AUSSI | Les internautes France Bleu n'aiment pas Nouvelle Aquitaine

   - Aucun(e)
-