Politique

Nouvelle-Aquitaine : Virginie Calmels va quitter la présidence du groupe Les Républicains

Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde lundi 9 octobre 2017 à 17:55

Virginie Calmels, à l'Hôtel de Région
Virginie Calmels, à l'Hôtel de Région © Radio France - Pierre-Marie Gros

La première adjointe au maire de Bordeaux, et vice-présidente de la métropole, annonce qu'elle va abandonner la présidence du groupe LR-CPNT au Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, pour mieux se consacrer à ses mandats exécutifs, et à ses futures fonctions au sein du parti Les Républicains.

Virginie Calmels l'a confirmé ce lundi matin lors d'un point-presse à l'hôtel de région à Bordeaux : elle va "probablement" quitter d'ici la fin de l'année la présidence du groupe des élus les Républicains-CPNT au Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine. La première adjointe au maire d'Alain Juppé à la ville de Bordeaux, chargée de l'emploi et du et vice-présidente de la Métropole bordelaise explique qu'elle "n'a pas le temps matériel de cumuler toutes ces fonctions".

C'est un problème tout bête d'agenda. Prenez l'exemple de ce lundi : une commission permanente se tient à la Région, au moment même où a lieu le Conseil Municipal de Bordeaux. Or, je n'ai pas le donc d'ubiquité. Je trouve donc plus logique et plus pragmatique de laisser cette présidence. — Virginie Calmels.

Virginie Calmels a d'autant plus besoin de temps qu'en cas de succès de Laurent Wauquiez, avec qui elle fait équipe, dans la course à la présidence des Républicains, elle prendra la vice-présidente du mouvement. Mais pas question qu'elle quitte la vie politique locale, comme le laissent entendre certaines rumeurs.

On parle beaucoup de moi, et on me prête des propos très éloignés de la réalité. Non, je ne déserte pas. En tant qu'élue à Bordeaux, je peux dire immodestement que j'ai beaucoup contribué à la créations d'emplois sur la ville et l'agglomération. Je vais donc poursuivre cette tâche, car je suis très attachée à mon mandat d'élue locale.

"Qui trop embrasse mal étreint" Virginie Calmels

L'intéressée précise qu'elle va rester conseillère régionale, et que son successeur sera désigné lors d'un vote interne. Le Girondin Yves d'Amécourt, le maire de Sauveterre-de-Guyenne et premier vice-président du groupe, a déjà annoncé qu'il serait candidat.