Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nouvelle inquiétude des présidents des départements franciliens sur leur avenir face au Grand Paris

-
Par , France Bleu Paris

Les présidents des départements franciliens s'insurgent contre un scénario du Grand Paris qui supprimerait les départements de la petite couronne (Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Hauts-de-Seine). Un scénario qui se confirme selon le journal Le Monde.

En octobre dernier, réunion des présidents des départements d'Île-de-France pour dénoncer le projet
En octobre dernier, réunion des présidents des départements d'Île-de-France pour dénoncer le projet © Radio France - Guillaume Farriol

La crainte d'une suppression des trois départements de la petite couronne se confirme pour leurs présidents. Selon le journal Le Monde, le préfet d'Ile-de-France, Michel Cadot, privilégierait un scénario supprimant les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne. Une nouvelle que leurs présidents disent apprendre dans la presse, sans avoir été concerté. 

Déjà en octobre dernier, les sept présidents des départements d’Île-de-France dénonçaient cette hypothèse. Ils signent ce weekend un communiqué commun pour dénoncer, "un scénario inacceptable et méprisant pour les citoyens", mais aussi le manque de concertation à leur égard sur ce projet.

Le département est un échelon absolument utile, qui apporte des services publics très importants. Cela va être un véritable chamboule-tout qui n'apportera rien aux habitants". - Christian Favier, président du conseil général du Val-de-Marne

Le président du départemental du Val-de-Marne précise également qu'un nouveau rendez-vous va être demandé au Président de la République : "il n'y a eu aucune concertation avec Emmanuel Macron, qui a annulé les rendez-vous que nous avions. Donc on apprend par la presse ces préconisations du Préfet."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess