Politique

Nouvelle manifestation à Bastia pour l’amnistie des prisonniers

Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM et France Bleu samedi 15 octobre 2016 à 7:00 Mis à jour le samedi 15 octobre 2016 à 19:56

Pour l'amnistie des prisonniers politiques corses
Pour l'amnistie des prisonniers politiques corses © Radio France - Julie Gacon

Près de 3000 personnes ont défilé samedi après-midi à Bastia, dix jours après la condamnation de trois jeunes militants nationalistes à des peines de prison allant de 5 à 8 ans. La manifestation visant à dénoncer ce verdict et réclamer une amnistie, partait à 14 heures du palais de justice.

Environ 3000 personnes se sont rassemblées devant la préfecture de Haute-Corse pour manifester, ce samedi à Bastia, pour soutenir de jeunes nationalistes condamnés.

Rassemblement, lycées bloqués, défilé dans les rues, depuis l'énoncé du verdict de la cour d’assises spéciale de Paris, la tension n'est pas retombée, surtout parmi les jeunes. La manifestation de ce samedi après-midi devait constituer le point d'orgue de cette manifestation. Plusieurs partis politiques, des syndicats, des associations se sont joints à l'appel des étudiants. L'amnistie sera, une nouvelle fois, au cœur des revendications. Me Jean-François Casalta, membre de la ligue des droits de l'homme, ne comprend pas l'intransigeance de Paris.

Me Jean-François Casalta, membre de la LDH

L'amnistie, l'État doit y venir, estime Jean Marie Poli de « l'Associu Sulidarità ». Les clandestins ont fait un geste en déposant les armes, Paris doit aussi en faire un.

Jean-Marie Poli, porte parole de l'Associu Sulidarità

Calme et détermination. C'est également le message que veut passer Paul Salord de la Ghjuventu indipendentista, l'un des trois syndicats étudiants à l'origine de cette manifestation. En attendant, un important dispositif de l'ordre sera déployé : plus de 300 hommes étaient mobilisés.

Paul Salord, porte parole de la Ghjuventù Indipendentista

Quelques incidents en marge du défilé

Des incidents ont éclaté en marge de cette manifestation. Selon la préfecture, citée par i>Télé, une cinquantaine d'individus cagoulés ont lancé des cocktails Molotov et au moins un véhicule de CRS est en feu.

Bastia, en Haute-Corse - Visactu
Bastia, en Haute-Corse © Visactu -

Partager sur :