Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Noyon : les élections municipales annulées par le Conseil d'Etat

-
Par , France Bleu Picardie

Les Noyonnais vont devoir repasser aux urnes rapidement. Les élections municipales ont été annulées sur décision du Conseil d'Etat ce jeudi 22 juillet.

L'hôtel de ville de Noyon (Oise).
L'hôtel de ville de Noyon (Oise). © Radio France - Marine Chailloux

Les Noyonnais vont devoir revoter et très rapidement. Le Conseil d’État a confirmé l’annulation des élections municipales ce jeudi 22 juillet. Ce n'est pas une surprise car le tribunal administratif avait pris la même décision. Les sages ont donc confirmé ce premier avis et rejeté l'appel de Sandrine Dauchelle, l'actuelle maire de Noyon (LR), élue aux dernières municipales en juin 2020. 

Un an à peine après avoir ravi la commune au LREM Patrick Deguise, l'actuelle maire va devoir repartir en campagne. Les Noyonnais devront voter une nouvelle fois rapidement pour élire leur nouveau conseil municipal ainsi que leurs délégués communautaires. 

En juin 2020, Sandrine Dauchelle avait été élue avec seulement quelques voix d'avance. Le maire sortant avait notamment contesté des signatures, différentes au premier et au second tour sur le cahier d'émargement. Mais selon l'actuelle édile, c'est l'ancien maire qui était responsable de l'organisation des élections et donc de la tenue des bureaux de vote et des cahiers d'émargement. 

Rapidement, l'ancien maire Patrick Deguise (LREM) s'est félicité de l'annonce de l'annulation des élections municipales.
Rapidement, l'ancien maire Patrick Deguise (LREM) s'est félicité de l'annonce de l'annulation des élections municipales. - Facebook

Mais dans sa décision, le Conseil d’État a donc suivi le tribunal administratif qui estimait que 17 votes étaient irréguliers. Il manquait quatre signatures car le nombre de suffrages était supérieur au nombre de signatures. Par ailleurs 13 signatures n'étaient pas similaires au premier et au second tour.

Et le Conseil d'Etat de conclure : «La constatation d’un vote par l’apposition, sur les listes d’émargement, d’une signature qui présente des différences manifestes d’un tour de scrutin à l’autre sans qu’il soit fait mention d’un vote par procuration, ne peut être regardée comme garantissant l’authenticité de ce vote.»

Rapidement, Patrick Deguise s'est félicité de cette annulation. L'actuelle maire (LR) de Noyon, Sandrine Dauchelle, n'a pas encore réagi officiellement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess