Infos

Obsèques de Dominique Baudis : une cérémonie en présence de quelques politiques et de plusieurs milliers d'anonymes

Par Pierre Breteau et Vanessa Marguet, France Bleu Toulouse mercredi 16 avril 2014 à 15:44 Mis à jour le mercredi 16 avril 2014 à 19:44

Plusieurs milliers de personnes étaient présentes sur la place Saint-Étienne, devant la cathédrale.
Plusieurs milliers de personnes étaient présentes sur la place Saint-Étienne, devant la cathédrale. © Radio France - Vanessa Marguet

Ce mercredi 16 avril se tenait à la cathédrale Saint-Étienne de Toulouse la cérémonie religieuse en hommage à Dominique Baudis, mort le 10 avril dernier. Une cérémonie en présence de la famille, de personnalités politiques du sud-ouest et des milliers de Toulousains anonymes.

"Quand Dominique est mort, j'ai choisi de ne pas être triste" , dit avec émotion son fils Pierre Baudis. Le jeune homme ouvre la cérémonie avec un discours vibrant à propos de son père, un père "qui [l'a] rendu plus humble et à l'écoute des autres" , en particulier quand il a lutté contre le cancer. Benjamin Baudis, 16 ans, prend brièvement le relais, lui aussi manifestement très ému à la lecture du cantique des cantiques.

Pierre Baudis, fils de Dominique, ouvre la cérémonie avec un texte très personnel.

Un ami de longue date de l'ancien maire, Benoît Vermander, jésuite installé en Chine, prend ensuite la parole pour l'homélie. Il évoque "le service public [qui] est peut-etre plus exigeant encore" que l'évangile de Luc "restez en tenue de service et gardez vos lampes allumées" lue par le religieux. Le jésuite se rappelle d'un homme rigoureux "qui n'était pas le défenseur des droits des nantis" . Il est longuement applaudi – y compris dans la cathédrale – après avoir évoqué la "dignité bafouée" de son ami, dans l'affaire Alègre.

La cérémonie avait lieu dans la cathédrale Saint-Étienne. - Aucun(e)
La cérémonie avait lieu dans la cathédrale Saint-Étienne.
La cérémonie a duré une heure et demi, et s'est conclue par le départ du cercueil de Dominique Baudis sous un tonnerre d'applaudissements.

Des personnalités locales et régionales

Parmi les personnalités politiques qui étaient présentes, Jean-Luc Moudenc, le nouveau maire de Toulouse était au premier rang. Mais aussi des personnalités haut-garonnaises qui sont venues rendre hommage à Dominique Baudis : Pierre Izard, président socialiste du Conseil général de Haute-Garonne ; Alain Chatillon, sénateur UDI du département ; Michel Boyon, ancien président de Radio France (1995-1998) et du CSA (il avait succédé à Dominique Baudis en 2007, jusqu'en 2013) ; Pierre Cohen, maire socialiste de Toulouse de 2008 à 2014, Philippe Douste-Blazy, ancien maire lui aussi (2001-2004) et Bernard Keller, maire PRG de Blagnac.

Femme politique, ancienne élue des Pyrénées-Atlantiques, Michèle Alliot-Marie a fait le déplacement. Proche de l'ancien maire de Toulouse, l'eurodéputé, élu Modem du sud-ouest, Robert Rochefort était lui aussi présent dans les travées de la cathédrale Saint-Étienne.

Une foule d'anonymes

Les Toulousains étaient présents en masse ce mercredi pour rendre un dernier hommage à leur ancien maire. "On perd comme un père" , explique Françoise, les larmes aux yeux. Retour sur cette cérémonie avec le reportage de Vanessa Marguet.

Obsèques de Dominique Baudis : le reportage de Vanessa Marguet

La dépouille de Dominique Baudis sera incinérée ce mercredi soir et il sera porté au cimetière de la Terre-Cabade à Toulouse jeudi matin, dans le caveau familial où repose son père Pierre Baudis. Ancien maire de la ville rose de 1983 à 2001, Dominique Baudis est mort le 10 avril dernier d'un cancer généralisé. Dès lors, les hommages de personnalités politiques et d'anonymes ont afflué.

Partager sur :