Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Odette Gorin : une Rochelaise déportée à l'âge de 40 ans en Allemagne

-
Par , France Bleu La Rochelle

Elle fait partie des figures rochelaises qui sont à l'honneur ce dimanche à l'occasion du 74ème anniversaire de la libération des camps de concentration et des prisons nazis. Odette Gorin a été déportée en Allemagne et libérée deux ans et demi plus tard. Un rond point porte son nom à La Rochelle

Odette Gorin arrêtée le 4 septembre 1942 et déportée en Allemagne
Odette Gorin arrêtée le 4 septembre 1942 et déportée en Allemagne © Radio France - Catherine Berchadsky

La Rochelle, France

Odette Gorin avait 40 ans quand elle a été arrêtée  le 4 septembre 1942 à la Rochelle. Elle faisait partie de la résistance, au sein des FTPF, les Franc-tireurs  et partisans Français. Elle sera envoyée  en Allemagne au camp de Ravensbrück , avant de s'en évader fin avril 1945, quelques jours avant la libération du camp le 30 Avril par les Russes. Elle fait partie des déportés qui seront à l'honneur ce dimanche pour le 74ème anniversaire de la libération des camps de concentration et des prisons nazis.

Claude  l'un des 4 enfants d'Odette Gorin - Radio France
Claude l'un des 4 enfants d'Odette Gorin © Radio France - Catherine Berchadsky

"j'ai l'image de voir ma mère monter dans la traction" 

Quand Odette est arrêtée ce 4 septembre 1942, le dernier de ses quatre enfants , Claude; n'a que 4 ans et demi, les images de l' arrestation de sa maman resteront à jamais gravées dans sa mémoire : " j'ai une image surtout quand elle est partie, j'étais dans ma chambre en haut, j'étais couché , de la fenêtre,  j'ai l'image de voir ma mère monter dans la traction , je la vois encadrée par deux gars en chapeau mou et grand manteau  de cuir". Odette Gorin était résistante, elle appartenait au réseau Franc-tireurs et partisans Français, elle a été arrêtée après avoir été dénoncée par un membre du réseau qui a parlé sous la torture. Odette collectait notamment des fonds pour son réseau et distribuait des tracts, sans que sa famille ne soit au courant. Odette portera le matricule  19387 pendant deux ans et demi.

Claude raconte l' arrestation de sa maman

"je lui ai dit bonjour madame"

Claude le petit dernier des enfants Gorin, a été élevé en l'absence de sa maman , en Vendée, chez son oncle, et deux ans et demi plus tard quand il la retrouve en juin 1945, il ne la reconnaît plus : " j'ai revu ma mère au mois de juin 1945, je ne l'ai pas reconnue, deux ans et demi sans voir ma mère , maigrie de  40 kilos, je lui ai dit bonjour madame" Et Claude d'ajouter que c'est ce qui a été le pire pour sa maman, elle n'aura eu de cesse de lui répéter jusqu'à sa mort, à l'âge de 102 ans. Aujourd'hui Claude se rend régulièrement dans les collèges et lycées  de Charente-Maritime pour raconter l'histoire de sa maman, il apporte à chaque fois avec lui le livre "la déportation", réalisé par la Fédération nationale des déportés résistants et patriotes. Un ouvrage dans lequel sa maman est en photo aux cotés d'autres déportés avec lesquels elle s'était évadée fin avril 1945 quelques jours seulement avant la libération du camp de Ravensbrück par les troupes russes. La ville de la Rochelle lui a dédiée un rond-point qui porte son nom au bout de l'avenue Emile Normandin , tout près d'où elle a vécu jusqu'en 2004.

Claude raconte comment sa maman à échapper au camp de Ravensbrück