Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Olivier Carré, maire d'Orléans et candidat aux municipales, affirme avoir "tenu 92% des engagements pris"

-
Par , France Bleu Orléans

Olivier Carré, entouré par les élus de son actuelle majorité, a présenté le bilan de son mandat de maire (2015/2020) ce lundi, avant les municipales de mars 2020. Le maire affirme avoir tenu 92% des engagements pris. Mais partage-t-il ce bilan avec Serge Grouard, élu en 2014 et lui aussi candidat ?

Une partie des élus sortants, aux côtés du maire d'Orléans Olivier Carré, candidat aux municipales 2020
Une partie des élus sortants, aux côtés du maire d'Orléans Olivier Carré, candidat aux municipales 2020 © Radio France - Antoine Denéchère

A un mois et demi des élections municipales, le maire d'Orléans, Olivier Carré, candidat à un nouveau mandat (sa liste"Orléans Naturellement" est soutenue par LREM et le Modem), a présenté son bilan à la tête de la Ville, ce lundi.  

Olivier Carré affirme avoir "tenu 92% des 525 engagements pris" en 2014 lors de la dernière campagne électorale : pas d'augmentation des taux d'impôts locaux, création d'une brigade stop-incivilités, armement des policiers municipaux, création de trois groupes scolaires à Orléans, installation d'appartements refuge pour les femmes victimes de violences, lancement de la rénovation de la rue des Carmes, installation de trois grandes écoles à Orléans (enseignement supérieur), validation du transfert de la face de droit, économie et gestion dans le centre-ville...etc.

Elus de l'actuelle majorité autour d'Olivier Carré, au local de campagne de ce dernier, à Orléans
Elus de l'actuelle majorité autour d'Olivier Carré, au local de campagne de ce dernier, à Orléans © Radio France - Antoine Denéchère

Figurent notamment parmi les engagements non tenus, a contrario : pas de création d'un parking souterrain au théâtre (puisque l'utilité, finalement, ne s'est pas fait sentir, assure Olivier Carré), et "on n'a pas résolu problème de la traversée du pont George V à vélo", dossier "éminemment compliqué", selon le maire d'Orléans, qui proposera, dans son programme de 2020, la création d'une passerelle entre les deux ponts Joffre et George V.

Le bilan de Serge Grouard et d'Olivier Carré, les deux maires du mandat 2014/2020 ?

Mais au fait, à qui attribuer ce bilan ? A Serge Grouard, élu en 2014, qui a porté ce projet municipal lors de dernière campagne électorale et qui est candidat lui aussi (soutenu par LR et UDI) ? Ou à Olivier Carré qui lui a succédé en 2015, quand Serge Grouard s'est retiré pour raisons de santé ? Aux deux ? Voire aussi à Nathalie Kerrien, ex adjointe à la Culture (LREM), qui a démissionné en juin 2019, et se présente elle aussi aux municipales ?

C’est le bilan de l'équipe que j'ai conduite

"C'est le bilan d'une équipe, dans laquelle se trouvaient Serge Grouard et Nathalie Kerrien qui, aujourd'hui, se retrouvent face à moi. Mais il n'y a qu'un maire pendant l'essentiel de cette période : de 2015 à 2020, il y aura eu un maire qui a piloté une équipe. Les décisions, bonne ou mauvaises, c'est le maire qui les assume ! Donc c'est sans aucune forfanterie, en toute humilité, que je peux dire que c'est le bilan de l'équipe que j'ai conduite."

Serge Grouard a voté toutes les délibérations que j'ai proposées

"Serge Grouard a voté toutes les délibérations proposées par la majorité qui était sous ma responsabilité. Aujourd'hui, nos chemins divergent, je le regrette, mais c'est un fait. Et l'équipe qui me suit, c'est-à-dire deux tiers, voire trois quarts, des élus, sont derrière moi. Un certain nombre veut repartir pour six ans et donc se retrouvent dans l'aventure que je vais proposer aux orléanais".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu