Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Olivier Carré, maire d'Orléans : "La République En Marche va être totalement associée" au projet pour les municipales

-
Par , , France Bleu Orléans

Olivier Carré réagit sur France Bleu Orléans après avoir obtenu le soutien officiel de La République En Marche pour les municipales 2020. Le maire d'Orléans se dit "heureux" et veut travailler avec les députés de la majorité présidentielle, les marcheurs orléanais et "les autres composantes".

Olivier Carré, maire d'Orléans
Olivier Carré, maire d'Orléans © Radio France - Antoine Denéchère

Orléans, France

Olivier Carré, maire actuel d'Orléans (ex LR), réagit ce jeudi matin auprès de France Bleu Orléans, après avoir obtenu mercredi soir le soutien officiel de La République En Marche pour les élections municipales de mars prochain. 

"C'est dans la démarche d'un grand rassemblement.  Des membres de La République En Marche font déjà partie de l'équipe municipale, ça doit se renforcer. Ce sont aussi des valeurs qui font partie de celles que je défends et qu'on porte pour les orléanais. Il y aura d'autres composantes qui arriveront, comme aujourd'hui dans l'équipe municipale que je conduis."

Certains marcheurs semblent avoir des réticences vis-à-vis de vous, on pense à la Jihann Chelly notamment : vous les comprenez ?

"Jihan Chelly [ndlr. référente départementale de LREM dans le Loiret], a été l'une des artisans de cet accord, et je compte bien travailler avec elle, avec Stéphanie Rist, avec Caroline Janvier, avec tous les parlementaires, et pas seulement, il y a aussi d'autres membres de partis qui travaillent tous les jours. 

"Il faut continuer dans cet état d'esprit à proposer aux orléanais _le projet le plus rassembleur possible_. Là, c'est une preuve qu'effectivement, derrière cette dynamique, le parti LREM va être totalement associé et j'attends beaucoup des contributions des marcheurs, et celles d'autres aussi."

C'est plus compliqué avec le Modem peut-être ? 

Le Modem aussi est dans l'équipe municipale, et ça se passe très bien. Moi, _je souhaite qu'il y ait un accord avec le Modem_. Par contre, les déclarations de Richard Ramos montrent que les aventures individuelles ne sont pas des aventures collectives, et là-dessus, des pas doivent être franchis

Aujourd'hui, vous êtes soulagé de ce soutien de LREM ?

Je ne suis ni soulagé ni satisfait, mais _heureux qu'on arrive à construire progressivement ce collectif_, parce que je suis convaincu que pour la future mandature, beaucoup de choses déjà commencées doivent être poursuivies. Il faut toujours avoir à l'esprit la tenue de la fiscalité, de la sécurité publique et aller de l'avant. 

"On est une ville qui doit se tourner davantage vers les jeunes, résoudre ses problèmes de santé, de désert médical, c'est pour moi la priorité numéro un du prochain mandat. Et aussi _poursuivre cette transformation de la ville_, la rendre plus écologique, toujours plus accueillante. Ce dynamisme là qui a commencé, il faut le poursuivre ! Et je suis ravi que de nombreux orléanais.es me suivent pour ça.

Choix de la station

France Bleu