Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Olivier Faure dézingue "les vieilles pratiques" de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône

vendredi 2 mars 2018 à 17:22 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence

Lors d'un déplacement à Marseille, ce vendredi, le chef de file des députés Nouvelle Gauche à l'Assemblée Nationale et candidat à la tête du parti socialiste a dénoncé "des sections socialistes dans les Bouches-du-Rhône où il y a plus de cartes d'adhérents que de votants aux élections".

Olivier Faure avec le conseiller municipal PS de Marseille Benoit Payan
Olivier Faure avec le conseiller municipal PS de Marseille Benoit Payan © Maxppp -

Marseille, France

Lors d'un déplacement à Marseille (Bouches-du-Rhône) ce vendredi matin, Olivier Faure, chef de file des députés Nouvelles Gauche à l'Assemblée Nationale et candidat à la tête du parti socialiste au prochain congrès les 7 et 8 avril, a appelé la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône à "plus de transparence". 

Des cartes d'adhérents "qui se multiplient comme des pains"

"Il y a malheureusement encore des endroits comme dans les Bouches-du-Rhône où le soupçon peut être nourri par des partiques d'un autre âge" a indiqué Olivier Faure avant de préciser : "des sections où il y a plus de cartes d'adhérents que de votants aux élections générales". Le député explique qu'il y a aussi des sections où "les cartes se multiplient comme d'autres multiplient les pains".

Pour Olivier Faure qui a choisi dans les Bouches-du-Rhône comme mandataire, le conseiller municipal socialiste Benoît Payan, ce sytème a perduré "trop longtemps" avec "sans doute beaucoup de gens qui y trouvait un avantage". Et le candidat au poste de premier secrétaire du PS d'appeler : "dans ce département comme dans les autres, derrière chaque adhésion il doit y avoir un acte conscient et volontaire de la part d'un militant qui a fait le choix de nous rejoindre".  

"Des coutumes qui sont une escroquerie démocratique" (Olivier Faure)

"Nous serons peut-être largement battus (NDLR : au prochain congrès) mais j'en prends le risque" poursuit Olivier Faure qui adresse ce message : "si je suis demain premier secrétaire, ces pratiques s'arrêteront net. Il n'y aura pas d'enclaves dans lesquelles on pourra continuer à pratiquer au nom d'un folklore local des coutumes qui sont une escroquerie démocratique." 

Olivier Faure veut en finir avec "des pratiques d'un autre âge" à la fédération PS des Bouches-du-Rhône