Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Olivier Klein, le maire de Clichy-sous-Bois, se prépare à la réouverture de ses écoles le 14 mai

-
Par , France Bleu Paris

"Il y a urgence pour les enfants à reprendre le chemin de l’école" dit Olivier Klein. Le maire socialiste de Clichy-sous-Bois (93) s'en explique ce mardi matin sur France Bleu Paris.

.
. © Maxppp - .

300 maires d’Ile-de-France ont signé une lettre ouverte destinée au président de la République. Ils demandent à repousser la rentrée scolaire. Ce n’est pas le cas d’Olivier Klein, maire socialiste de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Invité de France Bleu Paris ce mardi, il estime qu’il y a urgence pour les enfants à reprendre le chemin de l’école. « Travaillons d’arrache-pied avec l’éducation nationale, les directeurs d’école, les Atsem (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles, NDLR) pour y arriver », tout en respectant les règles pour éviter une reprise de l’épidémie précise-t'il.

Olivier Klein va rouvrir les écoles à partir de jeudi 14 Mai de manière échelonnée, en commençant par les grandes sections, les CP et les CM2. "Dans notre ville, toutes les écoles sont en Rep +. Cela signifie que tous les CP sont dédoublés et déjà à moins de 12 élèves par classe".

Si la reprise des cours ne sera pas obligatoire a fait savoir le gouvernement, le maire de Clichy-sous-Bois recommande vivement aux enfants de revenir au plus vite, "parce que si l'on enchaîne le confinement puis les vacances scolaires, cela fera 5 mois sans classe". Et "il faudra de toute façon que tous les enfants reprennent le chemin de l’école, mais _si on commence dès maintenant, ce sera plus facile_" ajoute-t-il. Rouvrir dans ces conditions-là est "une gageure" reconnaît l'élu, "mais c’est important pour nos enfants". 

La commune se prépare depuis plusieurs semaines déjà : "Depuis deux mois, on accueille les enfants des personnels soignants. On a mis en place un nettoyage permanent. Les personnels de ménage restent dans l’école toute la journée". La ville va continuer à s'adapter, à "apprendre" la semaine prochaine : "On va visiter les écoles _avec les parents d’élèves élus des conseils d’école_. On s’est mis d’accord pour que les enfants rentrent, les un à 8h20, les autres à 8h30, de façon à avoir une rentrée échelonnée."

Olivier Klein
Olivier Klein © Maxppp - .

S'adapter et refuser l'obstacle 

Apprendre, tout mettre en œuvre et "refuser l'obstacle", c'est la raison pour laquelle  Olivier Klein n'a pas signé la tribune des maires d'Ile de France qui refusent d'ouvir leurs écoles à partir du 11 mai. "On va commencer doucement la semaine prochaine et _on verra si on est capable d’étendre ou pas_". 

J’ai commandé des visières pour les enfants

L'équipe municipale travaille étroitement avec les directeurs d'école. "On enlève des tables dans chacune de nos classes pour créer de la distanciation, on créé des cheminements" (pour éviter que les enfants ne se croisent, NDLR). L'invité de France Bleu précise que la cantine sera gratuite. "Je sais à quel point c’est difficile pour les parents, pour les enfants, pour l’école à la maison, même si on a réussi à donner beaucoup d’ordinateurs…: Je suis le maire d’une des villes les plus pauvres de France, tant par sa population que par ses moyens".

Respecter le choix des parents 

L'école ne sera pas obligatoire, en cette période de déconfinement. Les parents seront libres de continuer "l'école à la maison". "Respectons le choix des parents" tient à préciser Olivier Klein. _"Ne culpabilisons personnes, que ce soit ceux qui vont mettre leurs enfants à l’école ou ceux qui vont faire un autre choix_".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess