Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

L'ex- Gad Olivier Le Bras interpellé sur son engagement auprès de Jean Yves Le Drian

mardi 1 décembre 2015 à 18:35 Par Valérie Le Nigen, France Bleu Breizh Izel

Olivier Le Bras, ancien leader syndical Force Ouvrière de l'abattoir Gad à Lampaul Guimillau se présente sur la liste "La Bretagne avec Jean Yves Le Drian". Or, certains anciens ouvriers sont encore persuadés que Jean Yves Le Drian est responsable de la fermeture de l'usine et l'ont interpellé.

Olivier Le Bras
Olivier Le Bras - Sebastien Baher

Lampaul-Guimiliau, France

Vendredi 27 novembre 2015 à Ploujean- Morlaix. 130 à 140 anciens ouvriers sont réunis dans l'attente d'un jugement du conseil des prud’hommes.  Nous bavardons pour tuer le temps  et je demande " Olivier Le Bras n'est pas là ? " "Ah Olivier, ah ben non. Il a retourné sa veste!"  Et comme je demande des précisions,  on me répond : "Il s'est engagé avec Le Drian. Or, c'et le Drian qui a fermé l'usine."  Plusieurs anciens ouvriers opinent du chef .  Aucun élément tangible n'étaye cette rumeur mais les ex-Gad  partent dans de grandes envolées sur le pouvoir des hommes politiques dans les dossiers économiques. Et sont sûrs de leurs faits. Aucun ne veut s'exprimer au micro.  

A plusieurs reprises, pendant l'occupation de l'abattoir préalable à la fermeture, j'avais entendu cette rumeur  Jamais de façon aussi véhémente.  L'abattoir Gad de Lampaul a fermé il y a deux ans. 897 personnes ont été licenciées.  Les actionnaires principaux espéraient sauver l'abattoir de Josselin dans le Morbihan, ce qui n'a pas été le cas. A l'époque, on parlait de "'hold up d'entreprise" par les dirigeants économiques du Moribihan. 

A Lampaul, deux ans après la fermeture,  194  personnes seulement ont retrouvé un CDI .  

J'ai donc téléphoné à Oliver Le Bras, leader charismatique de Gad pendant le conflit, aujourd'hui en 15° position sur la liste  " La Bretagne avec Jean Yves Le Drian". Une position éligible en cas de victoire. 

Olivier Le Bras, il semble que de nombreux ex-Gad sont persuadés que Jean Yves Le Drian est responsable de la fermeture d'usine. Avez vous entendu cette rumeur ? 

Oui certains ex-gad restent persuadés que c'est Jean Yves Le Drian qui a fait fermer le site de Lampaul. Ce qui est totalement faux.  Ils oublient que c'était un choix d'actionnaires , la Cecab et Prestor. 

Comment réagissez vous lorsqu'ils vous interpellent à ce sujet ?

Alors je vais être honnête. J'ai aussi été l'un des premiers à penser que les politiques étaient responsables de la fermeture de Lampaul.  On a cherché des responsables et comme on avait largement  tapé sur les actionnaires de la Cecab, tout naturellement, on a pensé aux politiques et à Jean Yves Le Drian parcequ'il était du Morbihan. Mais deux ans après la fermeture, avec le recul et l'apaisement nécessaire, il ne faut pas se tromper. La fermeture est un choix d'actionnaires et aussi le fruit d'une filière porcine qui n'a pas su jouer collectif. Et moi qui ai donné deux ans de ma vie pour empêcher cette fermeture, jamais je ne me serai engagé auprès de Jean Yves Le Drian si j'avais encore le moindre doute. 

Y-a--t-il une réunion publique prévue dans le secteur de Lampaul dans le cadre de la campagne ? 

Non, ce n'est pas prévu. 

Vous avez fait parti des bonnets rouges au coté de Christian Troadec. Pourquoi ne pas vous être engagé sur sa liste ? 

Parceque je préfère servir le collectif plutôt que me servir du collectif à mes fins personnelles. Et j'ai été très clair. S'il y a un fusion de liste entre les deux tours, je me retire.