Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Transat Jacques Vabre : "J'ai autre chose à faire que de faire du tourisme" au Brésil assure Olivier Richefou

-
Par , France Bleu Mayenne

Olivier Richefou se rend au Brésil la semaine prochaine, pas "pour faire du tourisme" mais pour attendre le bateau mayennais VandB Mayenne à l'arrivée de la transat Jacques Vabre.

Le bateau VandB - Mayenne quelques minutes après le départ.
Le bateau VandB - Mayenne quelques minutes après le départ. © Radio France - Gildas Menguy

Département Mayenne, France

Le départ de la transat Jacques Vabre  a été donné le 27 octobre au Havre, avec le bateau mayennais V and B, un Imoca, et son skipper Maxime Sorel. 

Une délégation mayennaise était présente au Havre pour le départ, dix élus du département. Puis le président du département, Olivier Richefou, et son directeur de la communication et de l'attractivité, Guillaume Neron-Bancel, s'envoleront le 6 novembre pour le Brésil, pour attendre le bateau mayennais à Salvador de Bahia. Une fenêtre de tir de 11 jours a été prévue, du 6 au 17 novembre. Un choix qu'Olivier Richefou assume et justifie. 

"Il est difficile de savoir quel jour va arriver le bateau. Le calendrier est le plus large possible. Ne vous inquiétez pas, j'ai autre chose à faire que de faire du tourisme pour le compte du conseil départemental à Salvador de Bahia, qui est reconnu pour sa dangerosité, et pour lequel je crois qu'un rayon d'une centaine de mètres autour de l'hôtel est recommandé, et de ne pas aller au delà. Il est tout à fait cohérent qu'à l'occasion de cette belle aventure, nous puissions être à l'arrivée de ce marin qui va vivre une aventure en portant haut les couleurs de la Mayenne ", explique Olivier Richefou.

Le président du département Olivier Richefou.

"Quand on s'associe à des événements il faut le faire pleinement. Ce n'est pas la première fois que nous accompagnons des manifestations. Il y a toujours eu sauf je crois à Pékin une délégation mayennaise qui accompagnait les sportifs mayennais qui concourraient. Pour les jeux olympiques de Tokyo au mois d'août, nous renouvellerons comme nous l'avons fait à d'autres olympiades, le déplacement d'une délégation mayennaise qui intégrera des acteurs du monde sportif, parce qu'il nous faut aller vendre à Tokyo le territoire de la Mayenne", ajoute le président du département.

Le président du département Olivier Richefou.

Ces déplacements sur des événements sportifs payés par le conseil départemental de la Mayenne sont importants pour promouvoir l'image de notre département explique donc le président de la Mayenne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu