Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Onze candidats pour succéder à Manuel Valls comme député de l'Essonne

samedi 27 octobre 2018 à 12:14 Par Xavier Demagny, France Bleu Paris et France Bleu

Onze candidats vont briguer le siège de député de l'Essonne après la démission de Manuel Valls. La liste a été rendue publique par la préfecture du département vendredi soir.

Manuel Valls a laissé son siège de député de l'Essonne pour briguer la mairie de Barcelone.
Manuel Valls a laissé son siège de député de l'Essonne pour briguer la mairie de Barcelone. © Maxppp -

Essonne, France

Onze candidats brigueront la succession de Manuel Valls, qui a démissionné pour se lancer dans la course à la mairie de Barcelone. Ils souhaitent tous récupérer le siège de député de l'Essonne lors de l'élection législative partielle des 18 et 25 novembre. 

Parmi eux figurent les deux favoris, le maire d'Evry et proche de Manuel Valls, Francis Chouat, et Farida Amrani, candidate La France insoumise (LFI) battue sur le fil par l'ancien Premier ministre en juin 2017. Tous avaient jusqu'à vendredi soir pour déposer leur candidature auprès de la préfecture de l'Essonne, qui a publié la liste des noms sur son site internet. 

Un scrutin tendu en 2017

Le précédent scrutin s'était déroulé dans une ambiance extrêmement tendue,Manuel Valls l'emportant avec seulement 139 voix d'avance sur Farida Amrani. Cette dernière avait porté plainte pour fraude mais elle avait finalement été classée sans suite. Francis Chouat, ex-PS qui avait soutenu Emmanuel Macron dès le premier tour à la présidentielle, se présente sans étiquette mais avec le soutien de la majorité LREM.