Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Orléans : le meeting de François Fillon au Zénith aura bien lieu

lundi 6 mars 2017 à 18:22 Par Anne Oger et Patricia Pourrez, France Bleu Orléans

Le candidat de la droite à l'élection présidentielle, décidé à ne pas renoncer, sera bien à Orléans ce mardi, pour une réunion publique. Il sera entouré des sept parlementaires Les Républicains du Loiret

François Fillon en meeting à Aubervilliers le 4 mars dernier
François Fillon en meeting à Aubervilliers le 4 mars dernier © Maxppp - Christophe Petit Tesson

Orléans, France

Malgré un début de semaine encore mouvementé pour François Fillon son meeting au Zénith d'Orléans ce mardi à 19 heures est bien confirmé, même si l'incertitude a plané une grande partie de la journée de lundi. Aucun membre de son équipe de campagne n'est venu repérer les lieux, personne n'a pris contact avec la fédération Les Républicains du Loiret, mais il sera bien là. Un meeting express qui débutera à 19 heures et qui se terminera à 20h30. Une rencontre avec les élus est quand même prévue à 18 heures, mais la visite envisagée dans une entreprise de l'agglomération, est abandonnée.

L'invitation envoyée aux journalistes - Aucun(e)
L'invitation envoyée aux journalistes - Capture écran

Un meeting sur le thème du développement

François Fillon a répété dimanche soir qu'il ne renoncerait pas. Et la piste Alain Juppé est abandonnée, le maire de Bordeaux a annoncé lundi qu'il ne serait pas candidat à la présidentielle. Mais chez Les Républicains, les tentatives pour convaincre le gagnant de la primaire de droite sont encore d'actualité. Mardi François Fillon aura pourtant autour de lui tous les parlementaires LR du Loiret. Serge Grouard en tête, l'ancien maire d'Orléans est un fidèle de la première heure et le développement durable, le thème retenu pour ce meeting au Zénith, est son sujet de prédilection. Marianne Dubois et Jean-Pierre Door, le président du parti LR dans le Loiret, seront là également là. Ils étaient dimanche au rassemblement du Trocadéro.

L'absence d'Hugues Saury le président du conseil départemental du Loiret, qui espérait un autre candidat

Il y aura même Claude de Ganay, le député de la 3ème circonscription, soutien de Bruno Lemaire pendant la primaire. La semaine dernière il s'était pourtant dit "tourmenté" par l'affaire Fillon. Hugues Saury, le président du conseil départemental du Loiret, lui, ne sera pas présent. Officiellement il est en déplacement dans l'est de la France. Vendredi soir, dans un communiqué, il estimait que la droite devait désigner un autre candidat. "François Fillon s'est renié plusieurs fois en quelques jours" disait-il. "Il a rompu unilatéralement le contrat qui le liait à ses électeurs de la primaire en novembre".

Post de Claude de Ganay sur facebook le 2 mars dernier - Aucun(e)
Post de Claude de Ganay sur facebook le 2 mars dernier - Capture écran

Un millier de personnes espérées

Tout a été géré depuis Paris, localement la fédération Les Républicains n'a pas été associée à ce meeting orléanais. Les militants de François Fillon espèrent malgré tout la présence d'au moins un millier de personnes. Le 26 mars 2012, Nicolas Sarkozy en campagne avait réuni 2000 sympathisants à Ormes.

Un concert de casseroles à l'appel des Jeunes Socialistes

Mais François Fillon aura un comité d'accueil devant le Zénith, organisé par le Mouvement des Jeunes Socialistes du Loiret. Qui appelle à organiser un "concert de casseroles" à son arrivée. Pour dénoncer l'entêtement du candidat et sa décision de ne pas renoncer malgré l'engagement qu'il avait pris de ne pas être candidat s'il était mis en examen. Ce sera le cas le 15 mars prochain, date de sa convocation devant les juges d'instruction chargés de l'enquête sur les soupçons d'emploi fictif de sa femme Pénélope.