Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Albert Edouard, ancien 1er adjoint au maire de Palavas-les-Flots, a mis fin à ses jours ce mardi

mardi 1 mai 2018 à 13:57 Par Guillaume Roulland, France Bleu Hérault

Albert Edouard, ancien premier adjoint au maire de Palavas-les-Flots, a mis fin à ses jours ce mardi à son domicile. Agé de 84 ans, l'ancien bras droit de Christian Jeanjean, avait renoncé à un nouveau mandat lors des municipales de 2014. Il souffrait depuis de problèmes de santé.

Albert Edouard (à gauche) et Christian Jeanjean, lors d'une cérémonie le 11 novembre 2009
Albert Edouard (à gauche) et Christian Jeanjean, lors d'une cérémonie le 11 novembre 2009 © Maxppp - Maxppp

Palavas-les-Flots, France

L'ancien premier adjoint au maire de Palavas-les-Flots, Albert Edouard, a été retrouvé mort ce mardi à son domicile par des proches. Il a mis fin à ses jours.

Les sapeurs-pompiers ont tenté de le réanimer, sans succès.

Albert Edouard était âgé de 84 ans.

Considéré pendant 25 ans comme le fidèle bras-droit de Christian Jeanjean, le maire de Palavas, l'ancien adjoint avait renoncé en 2014 à briguer un nouveau mandat à ses côtés.

Il souffrait de graves problèmes de santé depuis.

Selon le maire de Palavas, qui confirme ce mardi le décès de son ancien adjoint, "c'était un homme courageux, de devoir, mais qui n'a pas accepté de se voir diminué".

Christian Jeanjean rend aussi hommage à l'action de son ancien compagnon de route, "on lui doit beaucoup de choses à Palavas:  la remise en valeur de la Redoute, les 18 hectares du parc du Levant. On était fait pour se rencontrer et il a donné à Palavas le meilleur de lui-même."