Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Pamiers : ce qu'il faut retenir du débat entre les candidats

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie

Les cinq candidats au poste de maire à Pamiers débattaient ce mardi 18 février sur France Bleu Occitanie. Xavier Fauré, Jacques Laffargue, Daniel Mémain, Frédérique Thiennot et André Trigano ont donné leurs idées sur le logement, l'emploi, la sécurité et la revitalisation du centre-ville.

France Bleu Occitanie organisait un débat entre les 5 candidats à Pamiers pour les élections municipales © Radio France - Olivier Lebrun
France Bleu Occitanie organisait un débat entre les 5 candidats à Pamiers pour les élections municipales © Radio France - Olivier Lebrun

Les cinq candidats au poste de maire à Pamiers débattaient ce mardi soir en direct de l'Hôtel de France, sur France Bleu Occitanie. Pamiers n'est pas la préfecture mais il s'agit de la plus grande ville de l'Ariège, en terme de population (15.000, 30.000 en prenant en compte l'agglomération). Quatre candidats et une candidate se présentent à l'élection municipale des 15 et 22 mars prochain. 

  • Frédérique Thiennot, liste "Pamiers Autrement" liste SE
  • André Trigano, maire sortant, investi par La République en marche, liste "Union pour Pamiers"
  • Daniel Mémain, chef de file d'une liste de gauche et écologiste, liste "Pamiers Citoyenne"  
  • Jacques Laffargue,conseiller départemental, liste "les Appaméens"
  • Xavier Fauré, la liste des adjoints qui n'ont pas souhaité repartir avec le maire sortant, liste "Ensemble Vivre Pamiers"

Réécoutez le débat des municipales à Pamiers

Le renouvellement politique, première passe d'arme

Tout au long du débat, le maire sortant André Trigano, 94 ans, s'est montré extrêmement présent à l'antenne, interrompant plus souvent qu'à son tour les prises de parole de ses adversaires. Cela fait 25 ans qu'il dirige la ville de Pamiers, et on a bien senti la volonté des autres candidats d'insister sur la nécessité de changer d'équipe municipale. "Nous sommes contre les élus à vie, ça crée de la distance avec le terrain", a insisté Frédérique Thiennot, "il faut une alternance", abondait Daniel Mémain quand Jacques Laffargue s'inquiétait lui de la "gestion" de l'argent municipal, le débat d'orientation budgétaire (DOB) n'ayant pas eu lieu en 2019. Enfin, Xavier Fauré, ex-adjoint, s'il partage des points communs avec le maire sortant, s'estimait "exclut" de décisions selon lui pas assez "proches des Appaméens"

Le changement, c'est bien, quand on en a besoin

Voilà comment a réagi André Trigano, adepte de la phrase choc.

Des policiers municipaux armés ? La question divise

Le sujet de la sécurité a été l'un des plus brûlants de ce débat. Deux camps se sont formés : l'un composé d'André Trigano et de son ancien adjoint Xavier Fauré. Eux veulent recruter et faire augmenter les effectifs de la police municipale (André Trigano promet 12 policiers, Xavier Fauré, 16). En face, Jacques Laffargue propose une convention entre la police nationale et la municipale, "des patrouilles de deux, l'un armé l'autre non", une idée validée par Frédérique Thiennot, qui ne veut pas "remplacer la police nationale par la municipale". Enfin, Daniel Mémain relativise lui l'insécurité : "je ne me sens pas en insécurité, le seul problème c'est que la ville est vide", 

ce n'est pas Chicago, on n'a pas besoin de cowboy en ville,

conclut le candidat de la gauche et des écologistes.

Comment revitaliser le centre-ville ?

Le centre-ville de Pamiers se meurt, ce problème revient dans les différentes thématiques : l'emploi, les projets de construction, la culture et l'arrivée d'un cinéma... Tout s'y rapporte, et André Trigano affirme qu'il faut le laisser faire. Il a en effet procédé au rachat de "onze bâtiments afin de les détruire" et signé plusieurs contrats "à 42 millions d'euros" pour rénover le centre-ville (signature fin 2019 de la convention dite "ANRU"). Pour son ancien adjoint Xavier Fauré, "il n'y a aucun problème à prendre le relais des contrats signés"

Frédérique Thiennot objecte : "ce n'est pas avec l'ANRU seul qu'on pourra sortir le centre-ville de sa torpeur, je propose une taxe sur les friches commerciales, afin de financer une baisse de la cotisation des entreprises sur la commune". Un problème de fiscalité soulevé aussi par Daniel Mémain, qui veut également remettre des "services publics" en centre-ville, notamment une maison de santé, quand Jacques Laffargue propose lui "des espaces verts pour rendre le cadre agréable" et éviter qu'on vienne travailler à Pamiers sans y habiter.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu