Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections européennes 2019

Panne d'assesseur : quand les bureaux de vote manquent de bénévoles

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Dimanche 26 mai, les volontaires sont bienvenus pour veiller aux opérations de vote. Mais certaines communes ont du mal à trouver des citoyens bénévoles pour la mission d'assesseur. Fête des mères, manque de temps, lassitude politique ?

Les 34 panneaux électoraux au mur d'un bureau de vote à Nancy (gymnase André Martiny) pour ces élections européennes 2019.
Les 34 panneaux électoraux au mur d'un bureau de vote à Nancy (gymnase André Martiny) pour ces élections européennes 2019. © Radio France - Laurent WATRIN

Lorraine, France

En théorie, il faut trois personnes pour tenir un bureau de vote : un président et deux assesseurs. Pour les cas extrêmes, la jurisprudence autorise un unique gardien du scrutin, à condition d'en informer la préfecture. 

En pratique, l'absence de volontaires pour surveiller les opérations électorales complique l'organisation du scrutin dans certains villages. Dans le Saintois, par exemple, à Bainville-aux-Miroirs (Meurthe et Moselle), environ 400 habitants, le maire a trouvé tout juste le compte. Raoul Hodot mobilise neuf conseillers municipaux de sa commune sur la journée de dimanche, par rotation, trois par trois. 

"On devrait passer le message aux jeunes" (Rose-Marie Falque)

Certaines équipes municipales "ont parfois du mal à garder le scrutin, surtout si l'un des élus est malade ou a quitté la commune", constate la maire d'Azerailles, Rose-Marie Falque, présidente de l'association des maires de Meurthe et Moselle. "Moi-même, qui organise des cérémonies d'entrée dans la citoyenneté pour remettre à des jeunes leur première carte d'électeur, j'avoue que je n'ai jamais pensé à demander à ces jeunes de faire une garde de scrutin", reconnaît l'élue locale.

Rose-Marie Falque, maire d'Azerailles, reconnaît la difficulté de motiver des jeunes

"Franchement, ces élections, je m'en moque !", râle une employée de bureau, lassée de la politique. Marie n'ira donc pas voter dimanche. Alors, lui demander de tenir un bureau... 

"Mais on peut tout à fait surveiller les opérations sans être motivé personnellement pour voter", explique ce retraité, pas certain de glisser un bulletin dans l'urne.

34 listes dimanche 26 mai pour les élections européennes

La participation aux élections en France "pourrait être facilitée", selon cette habitante de Nancy, de nationalité allemande, qui votera pour la première fois en Lorraine, à l'occasion de ces élections européennes. Elle note que, dans son pays d'origine, "on peut voter par courrier postal".

En Allemagne, les derniers sondages indiquent une participation de 60% pour ces élections européennes, quand la mobilisation électorale française tournerait autour de 40% seulement...

Le nombre impressionnant de candidats en France a peut-être un effet repoussoir, selon certains experts. 34 listes sont en concurrence. 

Dans la majorité des communes, les bureaux de vote ouvriront à 8 heures et fermeront à 18 heures. Dans les très grandes villes (Paris, Marseille, Lille...), le scrutin restera ouvert jusqu'à 20 heures. 

Choix de la station

France Bleu