Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Parc naturel régional de la Brenne : qui sont Laurent Laroche et Thibault Duval, candidats à la présidence ?

-
Par , France Bleu Berry
Rosnay, Communauté de communes Brenne - Val de Creuse, France

Le Parc naturel régional de la Brenne va changer de président, après 30 ans dirigés par Jean-Paul Chanteguet. L'élection aura lieu le 18 septembre. Et il y a déjà deux candidats pour prendre la tête du PNR dans l'Indre.

Laurent Laroche et Thibault Duval, les deux candidats, pour l'instant, à la présidence du Parc naturel régional de la Brenne.
Laurent Laroche et Thibault Duval, les deux candidats, pour l'instant, à la présidence du Parc naturel régional de la Brenne. © Radio France - Emeline Ferry / DR

Depuis sa création il y a 30 ans, le Parc naturel régional de la Brenne n'a connu qu'un seul président : Jean-Paul Chanteguet. L'ancien maire du Blanc, ancien député socialiste de l'Indre va passer la main dans quelques semaines, après sa défaite aux élections municipales au Blanc. Il faut donc lui trouver un remplaçant, et deux candidats se sont déjà lancés dans la course

Laurent Laroche, maire de Belâbre

D'un côté, Laurent Laroche, le maire de Belâbre. Il vient d'être réélu pour un second mandat. À 57 ans, ce fonctionnaire de La Poste aimerait apporter du renouveau à la tête du PNR, tout en s'accompagnant d'élus d'expérience. "Ma candidature se veut complètement apolitique et non-partisane", annonce-t-il. "Je n'ai pas, aujourd'hui, d'idées préconçues sur le devenir du parc. Le projet sera surtout celui des élus. Moi, je veux être le rassembleur des élus. Le PNR est un laboratoire d'idées, donc chaque idée pourra être débattue en commission et mise en forme ensuite au sein du comité syndical".

Je n'ai pas d'idées préconçues sur le devenir du parc. Je veux être le rassembleur des élus - Laurent Laroche

"Dès l'élection passée, il faudra se retrousser les manches pour travailler tous ensemble. Le mandat sera particulièrement fourni, puisqu'il faudra renégocier la charte du parc en 2025. Le travail en amont est très important pour définir ce que l'on souhaite faire de ce parc, et par la même occasion revoir son périmètre", détaille-t-il, précisant qu'un projet d'agrandissement du PNR est à l'étude. Laurent Laroche annonce qu'il quittera ses fonctions à La Poste l'an prochain pour se consacrer à ses missions d'élus.

Il est soutenu, pour l'instant, par une dizaine de maires brennous et de présidents de commissions au sein du PNR. "J'ai voulu m'entourer de soutiens, de gens qui sont venus me voir pour dire qu'il fallait que je me présente à la présidence du parc. Ce sont des gens qui ont déjà de l'expérience, qui ont travaillé dans des commissions", explique Laurent Laroche.

Laurent Laroche, maire de Belâbre, candidat à la présidence du Parc naturel régional de la Brenne, entouré de ses soutiens
Laurent Laroche, maire de Belâbre, candidat à la présidence du Parc naturel régional de la Brenne, entouré de ses soutiens © Radio France - Emeline Ferry

Parmi les élus qui le soutiennent : Christophe Vandaele, maire de Vendoeuvres, président de la Commission des finances et ressources humaines, Alain Nevière, adjoint à Belâbre, président de la Commission tourisme, Jean Sécheresse, maire de Néons-sur-Creuse, Patrice Houssin, adjoint à Lureuil, président Commission Éducation-Enfance-Jeunesse, Joël Darnault, maire de Rivarennes, président de la Commission Développement économique et vie du territoire, Patrice Boiron, maire de Neuillay-les-Bois, président de la Commission Nature et Environnement, Claude Mériot, maire de Oulches, président de la communauté de communes Val de Creuse, qui a longtemps été président de commissions au PNR, ainsi que Dominique Hervo, maire de Tournon-Saint-Martin et Jean-Louis Camus, maire de Mézières-en-Brenne.

Thibault Duval, 4e adjoint à la mairie du Blanc

Face à lui, c'est un nouvel arrivant en politique. Thibault Duval fait partie de la nouvelle municipalité du Blanc. Ce juriste de formation occupe le poste de 4e adjoint, en charge de l'économie locale, du patrimoine, du tourisme, des loisirs et de la communication. À 25 ans, c'est son premier mandat. Il espère incarner la vague de nouveaux élus, issus des municipales.

"Des nouveaux élus sont arrivés un peu partout sur le territoire : nouveaux maires, nouveaux conseillers, nouveaux délégués du PNR. Je pense que tous ces gens doivent être entendus et être mis au cœur de la prochaine équipe, du prochain projet", explique-t-il. "Ce n'est pas une candidature contre qui que ce soit, je n'ai d'animosité envers personne".

"Le sens de cette candidature, c'est davantage de soutien aux acteurs économiques locaux, notamment la pisciculture qui traverse des moments difficiles, les hébergeurs touristiques, et le développement de cet atout formidable qu'est le tourisme pour notre territoire, sans pour autant aller dans le tourisme de masse. Et tout ça ne peut se faire qu'en parfait adéquation avec les impératifs de préservation de l'environnement. C'est cette identité-là qu'il faut maintenir et faire reconnaître encore plus largement pour que la marque PNR de la Brenne imprime encore plus largement", estime Thibault Duval.

Il faut donner plus d'ambitions au tourisme, au développement économique, qui n'est pas un gros mot dans l'entité du parc - Thibault Duval

"J'ai 25 ans, ça a peut-être des inconvénients. Ça a aussi des avantages, notamment celui de ne pas avoir de passif, de rapports compliqués avec qui que ce soit sur le territoire. Et c'est important si on veut faire avancer et développer ce parc. Mais je ne fais pas de jeunisme, on peut aussi apporter du renouveau à 60 ans", ajoute le jeune élu, qui a grandi à Belâbre.

Comment se déroule l'élection ?

D'autres candidats peuvent encore se déclarer jusqu'à l'élection, qui aura lieu le 18 septembre. Le nouveau président du comité syndical du PNR de la Brenne sera choisi par 74 délégués : chacune des communes membres qui font partie du PNR envoie un ou deux élus, il y a également des élus du conseil départemental de l'Indre, du Conseil régional et des communautés de communes.

Le Parc naturel régional de la Brenne regroupe 51 communes, soit plus de 30.000 habitants, c'est-à-dire un Indrien sur sept. Il fonctionne avec un budget annuel de près de 2,5 millions d'euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess