Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Paris : Christophe Girard exclu du groupe Paris en commun

-
Par , France Bleu Paris

Visé par des accusations de viol, l'ancien adjoint à la Culture d'Anne Hidalgo faisait depuis quelques jours un retour discret en politique. Le groupe Paris en Commun a décidé de l'exclure ce jeudi quitte à perdre la majorité au Conseil de Paris.

Christophe Girard
Christophe Girard © Radio France - Martine Bréson

La décision a été prise après de longues discussions au sein de groupe d'Anne Hidalgo. Mais finalement, Christophe Girard, ancien adjoint à la Culture à la mairie de Paris a bien été exclu du groupe Paris en Commun ce vendredi.  "Il y avait un constat assez unanime au sein des élus du groupe que son retour, aujourd'hui, dans le groupe au Conseil de Paris n'était politiquement pas possible dans le contexte actuel de débat sur les violences sexuelles" estime le président du groupe, le socialiste Rémi Féraud.

Alors que le prochain Conseil de Paris se tient mardi 2 et mercredi 3 février, Christophe Girard avait prévu de revenir siéger, pour la première fois depuis l'ouverture d'une enquête par le parquet de Paris sur des accusations de viol en août dernier et sa mise en retrait de la vie politique. Depuis l'enquête a été classée sans suite, les faits sont prescrits. 

"Je ne serai pas la Belle au bois dormant"

Christophe Girard a annoncé "prendre acte de leur demande de mise en retrait et s'y plier".  Mais il regrette cette décision : "je rappelle que j'ai fait l'objet d'une enquête approfondie qui a scruté ma vie personnelle et professionnelle sur plus de 30 ans et que ça n'a débouché sur aucune mise en examen". 

L'ancien adjoint siégera donc seul, rattaché à aucun groupe, lors du prochain Conseil. "On m'a demandé de me mettre en retrait" précise t-il, "on voulait que je sois la belle au bois dormant jusqu'au mois de septembre et jusqu'à la possible décision d'Anne (Hidalgo) d'aller à l'élection présidentielle, mais non je ne serai pas la belle au bois dormant" défend Christophe Girard.

Paris en Commun perd la majorité

La conséquence de cette exclusion, c'est aussi que le groupe Paris en Commun d'Anne Hidalgo perd la majorité au Conseil de Paris. Sans Christophe Girard, il compte désormais 55 élus, le même nombre que la droite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess