Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Paris : l'adjoint chargé du logement Ian Brossat veut chasser Airbnb du centre de la capitale

jeudi 6 septembre 2018 à 7:53 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

Ian Brossat, adjoint chargé du logement à la Mairie de Paris souhaite que les appartements des quatre premiers arrondissements du centre de la capitale soient interdits à la location via Airbnb. Il l'a demandé jeudi aux législateurs. Il veut aussi la fin des résidences secondaires dans Paris.

Ian Brossat veut chasser Airbnb du centre de la capitale.
Ian Brossat veut chasser Airbnb du centre de la capitale. © Radio France - Martine Bréson

Paris, Île-de-France, France

Airbnb pourrait être chassé du centre de Paris. La plateforme de location de logements touristiques sur internet connait un énorme succès auprès des propriétaires de logements parisiens. La Mairie de Paris a déjà pris des mesures (limitation à 120 jours par an et par logement, et obligation d'avoir un numéro d'enregistrement) pour encadrer cette activité qui explose mais pour Ian Brossat, adjoint chargé du logement, ce n'est pas suffisant.

Face à "l'explosion des locations illégales" et au "manque de logements", il estime qu'il faut aller plus loin.

Un logement sur quatre ne sert plus à loger des Parisiens" - Ian Brossat

L'élu parisien a demandé jeudi aux législateurs d'interdire des locations d'appartements entiers via Airbnb dans les quatre premiers arrondissements de Paris. Il souhaite aussi l'interdiction de l'achat de résidence secondaire dans la capitale. 

Il affirme qu'en 2014, selon l'Insee, Paris comptait "environ 107.000 logements secondaires sur 1,1 million de logements à Paris".  "Est-ce qu'on veut que Paris soit une ville accessible aux classes moyennes ou une cour de récréation pour des milliardaires saoudiens ou américains ?", se demande l'élu.

Paris pourrait se vider de ses habitants 

Ces mesures, "qui n'engagent pas la maire de Paris Anne Hidalgo" précise Ian Brossat, supposent un changement législatif qu'il espère voir adopter lors des débats sur la loi logement Elan à l'automne.

Pour Ian Brossat, "si on ne fait rien dans le centre, il n'y aura plus d'habitant: comme sur l'île Saint-Louis, on va finir par avoir un nombre d'habitants en déclin, des commerces de bouche transformés en boutique de fringues ou de souvenirs". "On sera dans un musée à ciel ouvert !", dit-il.