Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : L'environnement : un enjeu électoral 2017

Propreté : Paris veut faire plus et mieux

lundi 27 mars 2017 à 15:24 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

La maire de Paris a présenté lundi, au Conseil de Paris, un plan pour que Paris soit plus propre. Anne Hidalgo a précisé que les contraventions seront plus nombreuses. Dans le viseur de la mairie : ceux qui jettent leur mégot de cigarette par terre et ceux qui font des dépôts sauvages.

Paris veut être une capitale propre.
Paris veut être une capitale propre. © Maxppp - Philippe Turpin

Paris, France

Anne Hidalgo, la maire de Paris, veut que Paris soit une ville propre. Lundi, au Conseil de Paris, elle a présenté son Plan propreté. Avec ce plan, elle espère venir à bout de l'une des principales critiques faite par les habitants de la capitale mais aussi par les touristes. Paris est une ville sale, disent-ils. La maire propose plusieurs mesures qui n'ont pas convaincu l'opposition.

Plus d'agents de propreté

Le plan prévoit 100 agents de propreté supplémentaires. Du matériel va être acheté pour 22 millions d'euros. Il y aura un nouvel horaire pour les collectes d'été. Elles sont prévues de 15h45 à 23h30 pour des secteurs prioritaires, des sites touristiques ou des lieux de pique-nique.

Des contrôles plus nombreux et plus sévères

Il faut "être intransigeant contre ceux qui dégradent l'espace public" affirme Anne Hidalgo. La brigade des incivilités, installée en septembre 2016, va se déployer petit à petit. D'ici l'été 2018, la maire souhaite que le nombre des amendes augmente de 50%. Pour une crotte de chien pas ramassée, un mégot jeté ou un dépôt sauvage, vous êtes passible d'une amende de 68 euros. En 2015, selon la mairie de Paris, 33.000 amendes ont été infligées. Il y en a eu 37.000 en 2016.

Une journée du grand nettoyage

En juin 2017, la mairie de Paris va organiser une "journée du grand nettoyage". La municipalité veut en faire "un moment crucial de prise de conscience". Des ambassadeurs de quartier vont être mis en place. Il y aura aussi 1,5 million d'euros qui seront affectés à la dératisation.

Paris interpelle l'Etat et à la Région

Anne Hidalgo a lancé un "appel solennel" à l'Etat et à la Région pour qu'ils s'engagent dans des actions de propreté. Anne Hidalgo estime que les bords des autoroutes entre Roissy et Paris sont des dépotoirs. "C'est inacceptable", dit-elle. Elle estime que l'Etat et la Région doivent trouver une "solution durable" pour que "la première image des touristes qui arrivent à Roissy et viennent visiter Paris ne soit pas celle d'un dépotoir".

L'opposition n'est pas convaincue par ce Plan propreté

L'opposition demande à la maire de Paris d'avoir plus de pouvoirs. Elle réclame aussi des mesures pour lutter contre l'absentéisme des agents de propreté. Pour Florence Berthout, maire LR du 5e arrondissement de Paris, "Cet énième plan sur la propreté se traduit par des mots rien que des mots". Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, chef du groupe LR au Conseil de Paris, "100 agents de plus, cela correspond à peine aux effectifs qui manquent dans le 15e arrondissement".

L'opposition affirme, par ailleurs, que seule la moitié des 550 millions d'euros levés en 2015 pour la propreté a été dépensée. Une affirmation "tout simplement fausse" a répondu l'adjoint à la propreté, Mao Péninou.