Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Elections municipales en Alsace : "On part en campagne"

Municipales en Alsace : Muttersholtz, capitale de la biodiversité

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

On part en campagne, épisode 11, avec pour étape Muttersholtz dans la plaine du Ried au Centre-Alsace. Le maire, Patrick Barbier, se représente pour un troisième mandat dans cette commune de 2.000 habitants sacrée en 2017 capitale française de la biodiversité.

Patrick Barbier, le maire de Muttersholtz
Patrick Barbier, le maire de Muttersholtz © Radio France - Olivier Vogel

Patrick Barbier s'est installé dans les années 70 à Muttersholtz (Bas-Rhin). En même temps que la toute première Maison de la Nature de France, elle va souffler cette année ses 50 bougies d'anniversaire. Une maison qui explique la fibre écologiste particulièrement affûtée des 2.000 habitants de la commune selon Patrick Barbier. "Deux générations d'enfants ont été sensibilisés à haute dose, forcément ça laisse une compréhension des choses qui est un peu supérieure à la moyenne", explique le maire sans étiquette, qui a été instituteur dans le village. Plusieurs de ses anciens élèves sont d'ailleurs aujourd'hui ses conseillers municipaux.

Capitale française de la biodiversité

La consécration de cette sensibilité écologiste, c'est le titre de capitale française de la biodiversité que Muttersholtz a décroché en 2017, coiffant sur le poteau plusieurs grandes villes françaises. "C'était une grosse surprise parce qu'on pensait que c'était réservé aux grandes villes, mais on a été élu capitale toutes catégories parce qu'on met beaucoup de moyens en œuvre". 

Ensemble on fait beaucoup de choses, on fait presque tout

Patrick Barbier insiste aussi sur le collectif. "Ce n'est pas la mairie toute seule qui fait beaucoup de choses, c'est la mairie plus la maison de la nature, plus l'association des arboriculteurs, plus l'association des apiculteurs, plus la section d'aménagement végétal, plus beaucoup de concitoyens". Patrick Barbier brigue un troisième mandat, sans personne en face de lui. Ce ne sont pas les projets qui manquent : panneaux photovoltaïque sur l'église, éoliennes dans les champs et ancienne synagogue reconvertie en maison de la culture, pas celle du maïs mais celle qui aère la tête, enrichit l'esprit et "rend plus intelligent".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu