Politique

Pas de candidature Hollande en 2017 : les réactions dans le Loiret

Par Stéphane Barbereau, François Gueroult et Anne Oger, France Bleu Orléans vendredi 2 décembre 2016 à 7:30

François Hollande, alors candidat du PS, en meeting à Saint Jean de la Ruelle, en 2012
François Hollande, alors candidat du PS, en meeting à Saint Jean de la Ruelle, en 2012 © Maxppp - Thierry Bougot

L'annonce a surpris tout le monde. Dans une allocution en direct depuis l'Elysée, le chef de l'Etat a annoncé qu'il ne briguerait pas un deuxième mandat l'an prochain. Les réactions à droite et à gauche dans l'Orléanais.

Il avait choisi ce bastion socialiste pour faire campagne, en 2012. Saint Jean de la Ruelle avait accueilli l'unique meeting du candidat Hollande dans le Loiret, le 9 février 2012. Le Maire de la ville, Christophe Chaillou, qui soutenait le candidat depuis la primaire du PS quelques mois plus tôt, était là, au 1er rang. Il exprime du "respect" pour le choix de François Hollande mais aussi de la "tristesse" :

C'est une décision très courageuse prise par le chef de l'Etat qui affronte avec beaucoup de dignité ce moment qui doit être pour lui très compliqué

Christophe Chaillou (écharpe tricolore) assiste au meeting de F. Hollande le 9 février 2012 - Maxppp
Christophe Chaillou (écharpe tricolore) assiste au meeting de F. Hollande le 9 février 2012 © Maxppp - Thierry Bougot

A gauche toujours, e Jean-Pierre Sueur reconnaît être surpris par cette annonce : "ses plus proches, hier encore, ne s'attendaient pas à cette décision". Le sénateur socialiste du Loiret exprime des regrets : il aurait voulu que François Hollande soit candidat et défende son bilan :

Beaucoup de choses ont été faites. On retient souvent ce qui n'a pas marché mais l'Histoire jugera le quinquennat, elle réévaluera par rapport à ce que l'on peut entendre aujourd'hui

Jean-Pierre Sueur regrette que François Hollande ne soit pas candidat

"Respect" pour Valérie Corre

Invitée ce vendredi matin de France Bleu Orléans, Valérie Corre a réagi à cette annonce surprise du Président de la République et refuse de noircir le bilan du Chef de l'Etat dont elle se dit "très fier" :

Ce n'est pas un constat d'échecs, c'est une capacité très rare chez les hommes et les femmes politiques à dépasser son propre intérêt pour penser à l'intérêt général du pays. Je dis respect ! - Valérie Corre

Valérie Corre, députée PS du Loiret, invitée ce vendredi matin de France Bleu Orléans - Radio France
Valérie Corre, députée PS du Loiret, invitée ce vendredi matin de France Bleu Orléans © Radio France - Stéphane Barbereau

Réécoutez l'intégralité de l'interview de Valérie Corre

Le patron des Jeunes Socialistes du Loiret, Yann Chaillou reconnaît une forme de panache au Chef de l'Etat :

A droite, "constat d'échec" et "élégance"

Pour Serge Grouard, cette non candidature de François Hollande était inévitable : "on voit bien qu'il y a une crise globale du pays doublée d'une crise politique et presque institutionnelle". Le député LR du Loiret, très proche de François Fillon, salue quand même la décision du Président de la République :

Il y a une élégance dans la manière de faire - Serge Grouard

Un autre député LR du Loiret, Claude de Ganay reconnaît avoir été surpris par la déclaration de François Hollande.

Pour Claude de Ganay, ce retrait de François Hollande de la course à l'investiture PS pour 2017 est une bonne nouvelle pour le pays :

Il rend service à la France ! Il a suffisamment abîmé la fonction présidentielle, suffisamment affaibli la France au plan économique, au plan international - Claude de Ganay

Claude de Ganay estime que F. Hollande n'avait pas d'autre choix s'il voulait que le PS réussisse sa primaire

Dans le Loir et Cher, le patron des Jeunes Républicains a salué, de façon très personnelle, la décision du Président de la République :

Partager sur :