Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Pascal Coste se retire de la campagne Fillon : "un problème d'éthique et de morale" pour l'élu corrézien

-
Par , France Bleu Limousin

Le président du conseil départemental de la Corrèze a demandé à se mettre en retrait de l'équipe de campagne de François Fillon, pour des questions de "morale et d'éthique". Une décision personnelle que Pascal Coste expliquait ce mercredi matin au micro de France Bleu Limousin à 8h20.

Pascal Coste a décidé de se retirer de la campagne pour des questions de "morale politique"
Pascal Coste a décidé de se retirer de la campagne pour des questions de "morale politique" © Maxppp - Agnès Gaudin

Tulle, France

Pascal Coste se met en retrait de la campagne de François Fillon, malgré les explications du candidat lundi. Le président LR du conseil départemental de la Corrèze avait déjà, en fin de semaine dernière, réagi vivement au Penelope Gate. Il préfère prendre du recul, et nous l'expliquait sur France Bleu Limousin ce mercredi matin, à 8h20, en répondant à Françoise Pain.

Vous n'avez pas été convaincu par les explications de François Fillon ?

Ce n'est pas tant que ses explications ne m'ont pas convaincu. C'est un problème de morale politique. Je fais partie de ceux qui demandaient à François Fillon de faire cette opération, qu'il a faite pour s'expliquer, pour dire que ces choses étaient d'un autre temps. Il a commencé par nier et ainsi de suite. A un moment, ce n'est pas un problème judiciaire, et je pense qu'il n'y aura pas de souci de ce côté-là, mais c'est un problème d'éthique et de morale. Et ça ne change pas parce qu'on fait une déclaration.

Vous vous retirez de la campagne ou on vous demande de vous retirer, parce que quand vous avez demandé à François Fillon de retirer sa candidature, ça a fait des remous chez les Républicains ?

Alors ça je n'en sais rien, mais je sais que personne ne m'a demandé de me retirer. C'est une décision très personnelle. Et c'est un grand bal des faux-culs, parce que tout le monde pensait et disait, en off, ce que j'ai exprimé tout haut ! Et les deux ou trois qui ont dit la même chose que moi la semaine dernière sont tous rentrés dans le rang. Moi Paris ne m'a rien demandé, au contraire, hier, on me demandait de conduire le comité Fillon et de continuer. Non, je suis en retrait de la campagne, mais je voterai François Fillon, parce qu'en dehors de ces aspects-là, je pense que c'est celui qui peut porter un projet de renouveau pour la France.

Réécoutez et podcastez l'interview en intégralité sur le site France Bleu et l'application mobile.

Choix de la station

France Bleu