Politique

Pascal Terrasse : "La porte-parole des Républicains prend l'Ardèche pour des ploucs !"

Par Xavier Demagny, France Bleu Drôme-Ardèche et France Bleu jeudi 29 octobre 2015 à 15:56 Mis à jour le jeudi 29 octobre 2015 à 21:44

Lydia Guirous, porte-parole des Républicains, sur BFMTV.
Lydia Guirous, porte-parole des Républicains, sur BFMTV. - Capture d'écran

C'est une petite phrase qui a mis le feu aux poudres. Mercredi soir, sur BFMTV, la porte-parole des Républicains, Lydia Guirous, a agacé plusieurs élus ardéchois, dont le député Pascal Terrasse et le président du Conseil départemental, Hervé Saulignac, tous les deux socialistes.

"Quand on est un jeune du fin fond de l'Ardèche ou de la Creuse, on souffre beaucoup plus qu'un jeune de banlieue". C'est cette phrase de Lydia Guirous qui a agacé plusieurs élus ardéchois et qui commence à faire polémique. Prononcée hier sur BFMTV, par la porte-parole des Républicains alors qu'elle était l'invitée de l'émission "News et Compagnie". Elle s'exprimait sur la souffrance des jeunes des milieux ruraux par rapport aux jeunes de banlieues et échangeait avec Samia Galhi, maire du 8e arrondissement de Marseille et sénatrice PS des Bouches-du-Rhône. 

Quand on est un jeune du fin fond de l'Ardèche ou de la Creuse on souffre beaucoup plus qu'un jeune de banlieue. Quand on est dans un village isolé et qu'on n'a pas d'argent, on peut pas se déplacer et trouver de travail.  Et ceux là ne cassent pas, ne se plaignent pas. - Lydia Guirous

Lydia Guirous sur BFMTV

>> EXTRAIT DE L'EMISSION | A retrouver à 10 minutes de l'interview

Pascal Terrasse attend des excuses  

Cette phrase a d'abord fait réagir Hervé Saulignac, le président du Conseil départemental de l'Ardèche. "La jeunesse ardéchoise ne souffre que... de votre bêtise insondable" dit-il. Quant au député ardéchois Pascal Terrasse, il attend des excuses de la part de Lydia Guirous. "La porte-parole des Républicains nous prend pour des plous", a-t-il déclaré sur son compte Twitter.  Pour le moment, l'intéressée n'a pas répondu à ces réactions.