Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à La Grand-Combe : le maire communiste Patrick Malavieille se représente pour un demi-mandat

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Patrick Malavieille, maire communiste de La Grand-Combe (Gard), a annoncé ce lundi soir sa décision de se représente aux élections municipales de mars 2020 pour un mandat de transition. Il n’exercerait la fonction de maire que pour trois ans, et c'est Laurence Baldit, qui lui succéderait.

Patrick Malavieille, "préparer la transition à la Grand-Combe".
Patrick Malavieille, "préparer la transition à la Grand-Combe". © Radio France - Ludovic Labastrou

La Grand-Combe, France

Patrick Malavieille a annoncé ce lundi soir sa candidature aux prochaines municipales de l'ex-cité minière. Élu pour la première fois en 1993 comme conseiller municipal, le maire propose, s'il est élu, de n'être maire que pour trois ans avant de céder sa place à Laurence Baldit pour les trois dernières années du mandat. Une façon de préparer la transition. À 57 ans, celui qui est également président du Pont-du-Gard a décidé "de tourner la page de sa vie au service de La Grand-Combe".

"Tout est sur la table, dans la plus parfaite transparence."

L'actuel maire de La Grand-Combe "joue" franc-jeu : un ticket Malavielle-Baldit, pour préparer la transition.  "Un mandat-tuilage qui permettra à la ville de faire bénéficier l’expérience des sortants et le souffle nouveau des entrants", précise Patrick Malavielle. Les citoyens ne veulent plus, selon lui, de la politique comme avant, celle qui consisterait à "cacher les choses". "Qui pourra donc nous reprocher de leur dire la vérité ? De ne rien leur cacher ? Et qu’ils  puissent in fine au mois de mars prochain choisir en connaissance de  cause."

"Laurence Baldit, beaucoup d'entre-nous la connaissent déjà."

S'il est élu, Patrick Malavielle, 57 ans (ex-député, ex-conseiller régional, conseiller départemental) cédera sa place de maire de La Grand-Combe en 2023. C'est Laurence Baldit, qui a enseigné à La Grand-Combe et actuellement principale de collège en Lozère qui le remplacera jusqu'à la fin du mandat en 2026. 

"Un mandat de transition pour finaliser les projets en cours" conclut le maire de La Grand-Combe : ’ouverture du pont Georges-Frêche et la commercialisation du parc Humphry-Davy, l’ouverture d’une unité protégée à la maison de retraite Maurice-Larguier et le centre EPIDE à Ribe.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu