Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Patrimoine : Stéphane Bern "tire le signal d'alarme" et menace de quitter sa mission s'il n'est qu'un "cache-misère"

vendredi 31 août 2018 à 21:42 - Mis à jour le lundi 3 septembre 2018 à 10:47 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Chargé d'une mission sur le patrimoine par Emmanuel Macron, Stéphane Bern menace de quitter ses fonctions à la fin de l'année si le gouvernement ne l'aide pas davantage à défendre le petit patrimoine. L'animateur s'exprime dans deux interviews ce vendredi soir.

Stéphane Bern et Emmanuel macron en septembre 2017.
Stéphane Bern et Emmanuel macron en septembre 2017. © AFP - LUDOVIC MARIN

L'animateur de télévision Stéphane Bern a affirmé qu'il quitterait sa mission sur le patrimoine s'il n'est qu'un "cache-misère", dans un entretien accordé vendredi aux journaux régionaux de l'Est, le groupe Ebra. Stéphane Bern a indiqué qu'il y verrait "plus clair" d'ici la fin de l'année.

Pour Stéphane Bern, la loi sur le logement va permettre de détruire du patrimoine 

Interrogé par BFM, l'animateur a dit "tirer un signal d'alarme. C'est très grave ce qui est en train de se passer. Je ne veux pas être le seul à porter le patrimoine. La loi Elan (sur le logement, ndlr) va permettre de détruire du patrimoine en se passant de l'avis conforme des architectes des bâtiments de France", s'indigne-t-il. "Les architectes des bâtiments de France essaient de sauver notre patrimoine. J’ai le sentiment que le patrimoine est menacé et qu’on ne fait rien pour m’aider à le sauver."

On est prêt à mobiliser 450 millions pour rénover le Grand Palais, et on me laisse me décarcasser pour trouver 20 millions pour les petits villages" - Stéphane Bern 

Dans son interview au groupe Ebra, l'animateur tempête : "J'entends aussi qu'on est prêt à mobiliser 450 millions d'euros pour rénover le Grand Palais à Paris. Et pendant ce temps, on me laisse me décarcasser pour trouver 20 millions d'euros pour le patrimoine vernaculaire des petits villages", regrette-t-il. Alors "si tout cela n'est qu'un effet d'annonce, je partirai. Je ne veux pas être un cache-misère", insiste-t-il.

Bern "satisfait d'avoir réveillé l'intérêt des Français" pour le patrimoine

Mais il reconnaît aussi qu'il y a "du bon" dans la mission que lui a confiée le chef de l'Etat Emmanuel Macron il y a un an pour aider à sauver le patrimoine local en péril. "Je suis satisfait d'avoir réveillé l'intérêt des Français pour cette cause", indique Stéphane Bern. Dans le "bon" également, le loto du patrimoine, qui aura lieu le 14 septembre, et un jeu à gratter, qui devraient permettre de récolter 15 à 20 millions d'euros.

Stéphane Bern demande aux Français de lui donner raison contre le gouvernement 

"A la fin de l'année, on y verra plus clair", précise-t-il. "On saura si le loto du patrimoine est un succès. Ce que je voudrais, c'est que les Français me donnent raison. Y compris contre le gouvernement et certaines personnes dans les ministères".

  - Visactu
© Visactu -