Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Pau : Florence Parly salue l'action des forces spéciales dans la lutte contre le terrorisme

-
Par , France Bleu Béarn

La ministre des Armées Florence Parly était à Pau ce jeudi 13 juin pour faire le point sur la lutte contre le terrorisme. Elle a félicité les forces spéciales militaires, dont un régime (le 4e) est à Pau. Et demandé l'envoi de forces spéciales européennes au Sahel. Précisions.

Florence Parly a fait un discours de 45 minutes devant les militaires, notamment des forces spéciales
Florence Parly a fait un discours de 45 minutes devant les militaires, notamment des forces spéciales © Radio France - Clémence Fulleda

Pau, France

Florence Parly était à Pau ce jeudi 13 juin pour passer différentes troupes en revue. La ministre des Armées s'est rendu au commandement des forces spéciales terres (CFST), juste à côté de l'aéroport, afin d'évoquer la lutte contre le terrorisme.

Après avoir discuté avec les différentes unités et services qui agissent dans le contre-terrorisme, Florence Parly a tenu un discours de trois-quart d'heure dans lequel elle a salué le travail des militaires, notamment des forces spéciales du 4e RHFS de Pau (4e régiment d'hélicoptères des forces spéciales, composé de 600 hommes ) 

J'ai choisi Pau pour expliquer que la France allait rester mobilisée dans la lutte contre le terrorisme. J'ai voulu voir la façon dont les forces spéciales travaillent. Et puis, après la mort de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, décédés en libérant des otages au Burkina Faso, j'ai voulu remercier toutes ces femmes et tous ces hommes qui jour et nuit travaillent à la protection acharnée de nos concitoyens"      
— Florence Parly, ministre des Armées  

Fédérer les forces européennes 

Florence Parly a aussi expliqué sa volonté de fédérer les forces spéciales de différents pays européens pour soutenir les forces spéciales françaises, notamment au Sahel. "Le projet a été proposé aux Européens, en collaboration avec les autorités Maliennes. ll n'est pas encore complètement opérationnel", précise la ministre, qui ajoute que "l'Europe doit intégrer le terrorisme dans son logiciel".

Des forces spéciales en démonstration

Les forces spéciales ont présenté leur travail. Cagoulé et sous pseudo afin de préserver son anonymat, le capitaine Séraphin, qui commande l'ensemble des hélicoptères en vol lors d'une mission, apprécie les honneurs de Florence Parly. "On n'est pas forcément habitué à avoir ce type de reconnaissance. En général, dans une mission on sait ce qu'on a fait, mais des félicitations à ce niveau-là, cela fait toujours plaisir."

Un commandant des forces spéciales de Pau raconte son quotidien

Le capitaine Séraphin, commandant d'unité au sein du 4e RHFS de Pau - Radio France
Le capitaine Séraphin, commandant d'unité au sein du 4e RHFS de Pau © Radio France - Clémence Fulleda
Les forces spéciales sont amenées à poser des caméras pour repérer des terroristes - Radio France
Les forces spéciales sont amenées à poser des caméras pour repérer des terroristes © Radio France - Clémence Fulleda
Choix de la station

France Bleu