Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Pau rend hommage à Jean-Paul Brin

-
Par , , France Bleu Béarn

Les obsèques de Jean-Paul Brin, premier adjoint palois, ont été célébrées ce samedi matin en l'église Saint-Martin de Pau.

Les Palois sont venus nombreux à l'église Saint-Martin de Pau, pour rendre un dernier hommage à Jean-Paul Brin.
Les Palois sont venus nombreux à l'église Saint-Martin de Pau, pour rendre un dernier hommage à Jean-Paul Brin. © Radio France - Evan Lebastard

Pau, France

L'église Saint-Martin de Pau était comble ce samedi 8 juin pour les obsèques de Jean-Paul Brin. Le premier adjoint de Pau, est mort mercredi à l'hôpital, à Bordeaux. Cet avocat de carrière avait 72 ans et luttait depuis plusieurs mois contre un cancer.

De très nombreuses personnalités étaient présentes pour lui rendre un dernier hommage. Des amis, des élus mais aussi d'anciens collègues du barreau de Pau. Un écran géant a été installé pour les dizaines de personnes n'ayant pas pu rentrer. 

"Un marqueur de conscience"

L'abbé Dufau, qui a orchestré cette cérémonie, a parlé de son "sens du service". D'un homme "amoureux de Pau, des Pyrénées, de la Section paloise, de l'orchestre dont il ne manquait pas une représentation."

Le bâtonnier du barreau de Pau, maître Jean-Philippe Labes, parle de lui comme d'un "marqueur de conscience", mais aussi d'un "monstre de travail, de patience et d'humanité." Les deux hommes ont longtemps travaillé ensemble.

"Avant tout un homme bon"

François Bayrou a été le dernier à prendre la parole. Le maire de Pau était ami depuis plus de 40 ans, comme il nous l'expliquait. Il avait la gorge nouée, les larmes aux yeux au moment de parler de son premier adjoint.  

Il a rappelé à quel point il a participé à dessiner tous les grands projets de la municipalité, du quartier des Halles où il a grandi, à la future halle Sernam. Bayrou parle d'un homme "travailleur bien sûr, intelligent bien sûr, mais avant tout un homme bon." 

Et digne au moment de partir, selon François Bayrou. Lui qui était si discret sur sa maladie, "qui nous l'a épargnée jusqu'à la fin" a expliqué un de ses fils.