Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Paul Roche prend la tête du PS en Corrèze

vendredi 30 mars 2018 à 10:47 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Les militants socialistes ont élu de nouveaux responsables départementaux ce jeudi soir, tout en désignant Olivier Faure comme 1er secrétaire. En Corrèze, c'est Paul Roche, 30 ans, qui prend les manettes de la fédération. Il était l'invité de France Bleu Limousin à 8h15.

Paul Roche soutenait la motion de Stéphane Le Foll
Paul Roche soutenait la motion de Stéphane Le Foll © Radio France - Philippe Graziani

Tulle, France

Sans surprise, Olivier Faure a été élu ce jeudi soir 1er secrétaire du Parti socialiste. Le président du groupe Nouvelle Gauche à l'Assemblée nationale sera officiellement investi le 7 avril au Congrès d'Aubervilliers. Pas de surprise non plus en Corrèze, où là aussi, il n'y avait qu'un seul candidat pour le poste de secrétaire fédéral. Paul Roche a été désigné par 92,28% des voix. Il répondait ce vendredi matin aux questions de Philippe Graziani

"Un honneur

Le nouvel homme fort du PS corrézien n'a que 30 ans, et malgré le contexte difficile, il prend comme "un honneur" d'avoir été désigné, "quand on sait les combats menés depuis de nombreuses années par les militants et militantes du département". Ce proche de l'ancien maire de Brive, Philippe Nauche, soutenait la motion de Stéphane Le Foll, arrivée en tête en Corrèze le 15 mars. Il succède dont à Karim Maatoug. 

300 à 400 militants en moins... 

Pour lui, les militants, même s'ils sont moins nombreux aujourd'hui (700 en Corrèze, au lieu de 1.100 il y a 3 ou 4 ans, après la victoire de François Hollande), "sont motivés pour repartir à la conquête". Paul Roche estime "qu'il y a un espace entre Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon", d'autant que les militants socialistes "se sentent floués, entre la hausse de la CSG et la baisse de l'ISF". Son objectif, c'est d'identifier de nouveaux candidats, de renouer le contact avec la population et de dialoguer avec les partenaires de gauche. 

Gülsen Yldirim, invitée de France Bleu Limousin (archive) - Aucun(e)
Gülsen Yldirim, invitée de France Bleu Limousin (archive)

En Haute-Vienne, c'est Gülsen Yildirim qui devient secrétaire fédérale.  Enseignante à l'Université de Limoges, elle a soutenu la motion d'Olivier Faure, et recueille plus de 91% des voix, contre 8% pour Xavier Aucompte, partisan de Luc Carvounas.