Politique

Pays Basque : après Aurore, l'Espagne veut que la France lui livre Emilie Martin

Par Bixente Vrignon, France Bleu Pays Basque mercredi 28 septembre 2016 à 18:00

Emilie Martin est visée par un mandat d'arrêt européen
Emilie Martin est visée par un mandat d'arrêt européen © Radio France - Bixente Vrignon

L'Espagne a émis un mandat d'arrêt européen contre Emilie Martin et veut la juger pour "terrorisme". Comme pour sa sœur Aurore, il s'agit d'une activité légale en France, de défense des prisonniers.

Emilie Martin, 31 ans, est connue en Pays Basque pour son activité en faveur des prisonniers. Avant même l'arrestation de sa sœur Aurore, elle apparaît dans des conférences de presse et des meetings, et s’occupe aussi de besoins plus concrets : réserver des visites pour des familles, les aiguiller dans le dédale de l'administration pénitentiaire, indiquer aux prisonniers qui solliciter dans la prison. C'est l'association Herrirat qui gère cela, et Emilie Martin en est l'une des figures.

Légale en France, illégale en Espagne

Mais en 2013, l'Espagne a mis Herrirat hors-la-loi et lui reproche d'être une structure d'ETA, alors que l'organisation a déposé les armes depuis 2011. 46 personnes sont arrêtées et incarcérées, puis rapidement relâchées. Des familles de prisonniers, des avocats, des médecins, des porte-parole, aujourd'hui seule une avocate reste prisonnière, au secret depuis trois ans. Dans le cadre de ce dossier, un juge espagnol avait convoqué Emilie Martin en 2014 mais elle avait refusé de se rendre à Madrid, elle souligne qu'elle ne passe plus la frontière depuis dix ans. Le 22 avril 2016, la Cour d'Appel de Pau a reçu un mandat d'arrêt européen, elle demande que la France lui remette Emilie Martin. Ce mandat lui sera notifié officiellement le 6 octobre. Emilie Martin ira au procès.

Emilie Martin veut se défendre devant les juges

Nombreux soutiens

La jeune femme a déjà reçu de nombreux soutiens, la Cimade, la CFDT Pays Basque, LAB, la Ligue des Droits de l'HommeAitzina, Europe Ecologie-Les Verts, EH Bai font partie des 24 associations, syndicats ou partis qui appellent à un rassemblement à Bayonne le 10 octobre à 18h30 devant la sous-préfecture.

Elkarte initzek jadanik sustengua ekarri dute

Chronologie

  • 21 décembre 2010 : Aurore Martin entre en clandestinité
  • 2 novembre 2012 : Aurore Martin est livrée à l'Espagne alors que François Hollande avait évoqué un "principe de clémence" quand il était candidat. Seize élus socialistes se disent "consternés".
  • 29 septembre 2013 : L' Audiencia Nacional de Madrid ordonne l'arrestation de 46 personnes. Elles sont remises en liberté sous caution.
  • 5 novembre 2013 : Emilie Martin est citée à comparaitre devant l'Audiencia Nacional elle refuse de s'y rendre.
  • 26 avril 2016 : l'Espagne émet un mandat d'arrêt européen à l'encontre d'Emilie Martin.
  • Le mandat d'arrêt sera notifié le 4 octobre, le procès pour valider ce mandat d'arrêt pourrait avoir lieu le 11 octobre devant la cour d'appel de Pau.

Partager sur :