Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Périgueux : Antoine Audi espère des financements pour commencer les travaux de la galerie Montaigne

samedi 12 janvier 2019 à 22:46 Par Noémie Philippot, France Bleu Périgord

Rituel du passage à la nouvelle année : Antoine Audi, le maire de Périgueux s'est plié ce lundi soir à l'exercice des vœux à la population. Sur la scène du théâtre de Périgueux, devant une salle loin d'être pleine, le maire est longuement revenu sur l'avenir de la galerie commerciale Montaigne.

Le maire de Périgueux a présenté ses vœux aux Périgourdins depuis le théâtre, entouré de son conseil municipal.
Le maire de Périgueux a présenté ses vœux aux Périgourdins depuis le théâtre, entouré de son conseil municipal. © Radio France - Noémie Philippot

Périgueux, France

Revenir sur 2018 pour mieux annoncer 2019. C'est un peu selon ce modèle qu'Antoine Audi, le maire de Périgueux, semble avoir construit son discours à l'intention des Périgourdins, pour les vœux de la nouvelle année. Il a retenu quatre temps forts en 2018 : la visite d'Emmanuel Macron en Dordogne pour dévoiler le visage de la nouvelle Marianne en juillet, la mobilisation des gilets jaunes, des fêtes de fin d'année réussies selon lui, et ... le report de la vente de la dalle Montaigne. 

Dans son discours, Antoine Audi n'a d'ailleurs pas évoqué en tant que tel le désaccord entre la ville et le promoteur, qui a conduit à ce que la vente soit repoussée. Le maire parle plutôt d'une "conjoncture économique qui a changé", et donc selon lui, il faut prendre le temps de réfléchir à ce projet pour qu'il "corresponde exactement aux besoins de Périgueux."

Le projet Montaigne éligible au programme "Action cœur de ville"

Du coup, le maire de Périgueux se refuse à annoncer une date de début de travaux : "c'est toujours la question qu'on me pose, et du coup on oublie l'intérêt du contenu." Et de s'appuyer sur une bonne nouvelle selon lui : le projet de galerie commerciale est désormais éligible au programme Action cœur de ville : "concrètement, ça veut dire qu'il est susceptible de recevoir des financements de la Caisse des dépôts, et que l'Etat, la Banque des territoires, le Conseil départemental, le Grand Périgueux et bien évidemment la Ville ont acté la pertinence du projet." 

Cela montre l'impuissance d'un maire !" Richard Bourgeois, conseilleur municipal d'opposition. 

Sauf que pour Richard Bourgeois, conseiller municipal d'opposition, le maire essaie de se rattraper comme il peut : "Je crois qu'on était dans le royaume du satisfecit. On nous a dit que l'opération Montaigne n'était pas mûre, et pourtant elle dure, dure, dure ! Elle est en train de se transformer en on ne sait pas trop quoi, et en définitive, cela montre l'impuissance d'un maire !" Mais Antoine Audi l'assure : la Ville et le promoteur continuent leur dialogue constructif.